Le salaire de Jean-Paul Philippot devra diminuer d'un tiers

Jean-Paul Philippot avait demandé qu'il soit tenu compte de son ancienneté au moment de calculer sa rémunération. Il n'a pas été entendu. ©Photo News

Le salaire de l'administrateur général de la RTBF Jean-Paul Philippot ne pourra plus excéder 245.000 euros si son mandat est renouvelé le 18 février prochain.

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a adopté ce jeudi matin en première lecture un projet d’arrêté relatif à la rémunération des gestionnaires publics de la RTBF. Le montant annuel global de leur rétribution ne pourra désormais plus être supérieur à 245.000 euros, hors indexation.

375.000
euros
Jean-Paul Philippot avait perçu un salaire de 375.000 euros en 2018, soit 50.000 euros de plus que le montant déclaré dans le rapport annuel de la RTBF.

D'après les calculs de la ministre des Médias Bénédicte Linard (Ecolo), l'actuel administrateur général Jean-Paul Philippot devrait voir sa rémunération baisser d'un tiers si son mandat est renouvelé le 18 février prochain. Il souhaitait que l'on tienne compte de son ancienneté, mais il n'a pas été entendu. 

En décembre dernier, la presse avait révélé que Jean-Paul Philippot avait perçu un salaire de 375.000 euros en 2018, soit 50.000 euros de plus que le montant déclaré dans le rapport annuel de la RTBF. Suite à ces révélations, la ministre avait demandé des rapports au service d’audit interne et au réviseur d’entreprise de la RTBF. Ceux-ci viennent de lui parvenir, mais n'ont pas encore fait l'objet d'une analyse approfondie, a-t-elle expliqué. 

Qu'est-ce qui entre dans le calcul de la rémunération?

Anticipant le potentiel renouvellement du mandat de l'administrateur général, le gouvernement a en tout cas déjà adopté cet arrêté limitant la rétribution des gestionnaires à la RTBF. Le plafond de rémunération prévu par celui-ci inclut le traitement, la valorisation de l'ancienneté, les primes et pécules et, le cas échéant, les rémunérations variables accordées en fonction d'objectifs mesurables ainsi que les contributions versées par l'employeur dans le cadre d'un plan de pension complémentaire.

L'arrêté interdit en outre la pratique du parachute doré.

Les remboursements de frais exposés, les primes d'assurance responsabilité civile, défense en justice et couverture santé ainsi que les indemnités pour frais de séjour ou déplacement n'entrent par contre pas en compte dans le calcul.

L'arrêté interdit en outre la pratique du parachute doré. Aucune indemnité de départ autre que celle prévue par la législation sur les contrats de travail ne pourra à l'avenir être octroyée au gestionnaire public.

Jean-Paul Philippot n'est pas le seul concerné

Outre Jean-Paul Philippot, les quatre directeurs généraux de la RTBF sont également concernés par le projet d'arrêté. Il s'agit des directeurs généraux des pôles "Contenus" et "Médias", ainsi que de la DRH et de la directrice générale des Technologies. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect