Les dirigeants de Brussels Airport dans le collimateur des riverains

©Photo News

Informations incorrectes et fallacieuses. Tels sont les motifs avancés par une dizaine de riverains de l'éaroport dans leur plainte déposée fin décembre. Arnaud Feist et Marc Descheemaecker, CEO et Président de Brussels Airport sont clairement visés.

Les dirigeants de l'aéroport de Bruxelles, Arnaud Feist et Marc Descheemaecker, dans le collimateur des riverains de l'Aéroport. Une dizaine d'entre eux ont déposé une plainte contre X pour diffusion d'informations incorrectes et fallacieuses. Les deux hommes, respectivement CEO et président de Brussels Airport sont clairement visés.

Arnaud Feist, CEO de Brussels Airport ©BELGA

Cette plainte, déposée le 20 décembre dernier, vise un avis publicitaire de l'aéroport diffusé dans plusieurs quotidiens. Les plaignants accusent les deux hommes de "publicité mensongère, faux et usage de faux et manipulation au détriment de la santé publique".

Arnaud Feist et Marc Descheemaecker auraient, selon la plainte, diffusé des informations erronées sur le nombre de personnes affectées par les nuisances sonores liées à l'aéroport ainsi que sur le nombre d'emplois liés au fret qui pourraient être perdus si l'aéroport respectait les normes régionales en termes de nuisances.

Marc Descheemaecker, président de Brussels Airport ©BELGA

Le think-tank bruxellois Coeur-Europe parle, lui, de 21 déclarations mensongères sur Brussels Airport apparues dans les médias depuis décembre.

"Il est clair que la diffusion d'informations incorrectes par messieurs Feist et Descheemaecker tend à maintenir un statu quo dangereux pour la santé des riverains de l'agglomération bruxelloise", a indiqué Me Vanlangendonck dans un communiqué. Les faits reprochés aux deux hommes forts de la BAC sont, selon les riverains, de nature à menacer l'ordre public, raison pour laquelle ceux-ci relèveraient de la responsabilité pénale.

Au sein de Brussels Airport, on se refuse à tout commentaire. "Nous n'avons reçu à ce jour aucune plainte", se limite à déclarer la porte-parole Florence Muls.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content