Publicité
Publicité

Les enfants de Bellens réclament 11 millions d'euros à Proximus

Moins d’un an après le décès de Didier Bellens, ses enfants ont repris la procédure qui opposait l’ancien patron à Belgacom (entre-temps devenu Proximus). Ils réclament 11 millions d’euros de dédommagement, entre arriérés de salaires, bonus à court et à long terme et dommages et intérêts. Les avocats de Proximus, qui estiment la demande non fondée, ont dressé le portrait d’un patron abonné aux dérapages.