Numéros Inami: "Maggie De Block ne comprend pas notre dispositif"

©BELGA

Jean-Claude Marcourt, le ministre en charge de l'Enseignement supérieur, est convaincu de l'efficacité du filtre aux études de médecine qui sera instauré dès l'année prochaine en Fédération Wallonie-Bruxelles, ce qui n'est pas le cas de la ministre de la Santé.

Le dossier de numéro Inami n'a pas fini de faire parler de lui. Ce mardi, le ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, a dit ne pas douter de l'efficacité du filtre aux études de médecine qui sera instauré dès septembre en Fédération Wallonie-Bruxelles. Il n'a dès lors pas de craintes quant à l'octroi d'un numéro Inami aux étudiants engagés dans cette filière malgré les propos mardi de la ministre fédérale de la Santé.

"Manifestement, Maggie De Block ne comprend pas notre dispositif tel qu'approuvé par le Conseil d'Etat et la Cour constitutionnelle."
Jean-Claude Marcourt
Ministre de l'Enseignement supérieur

Pas de numéro Inami avant octobre 2016?

Le filtre francophone prendra place en fin de 1er BAC de médecine dès l'année prochaine. Ce système ne plait pas à Maggie De Block, la ministre de la santé, qui a annoncé mardi sa décision de reporter à octobre 2016 au plus tôt l'adoption de l'arrêté royal visant à octroyer un numéro Inami aux étudiants francophones engagés dans la filière médicale.

"il est inquiétant de voir la lenteur du fédéral pour traiter ce problème important pour la santé publique."
Jean-Claude Marcourt
Ministre de l'Enseignement supérieur

Jean-Claude Marcourt dit ne "pas comprendre le raisonnement" de Maggie De Block qui "ne demande pas à la Flandre d'avoir un numerus fixus", alors qu'elle semble le préconiser pour la Fédération.

Le ministre Marcourt n'a cessé de dénoncer ces derniers mois l'inadéquation qui existe, selon lui, entre l'offre médicale et les besoins de santé en raison du contingentement fédéral de praticiens. Une situation qui, sans changement, devrait empirer au sud du pays dans les années à venir, d'après lui.

→ Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles doit approuver la semaine prochaine le projet de décret instaurant un filtre en fin de 1er BAC de médecine. Ce mécanisme doit permettre à la Fédération d'aligner le nombre de ses diplômés en médecine sur le quota de praticiens fixé par le fédéral.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content