Une deuxième école française homologuée à Bruxelles

©Dieter Telemans

Le lycée Jean Monnet n'est plus le seul établissement français reconnu dans la capitale belge. L'Ecole française internationale (EFI) vient à son tour d'être homologuée par le ministère hexagonal de l'Education.

Un peu moins d'un an après son ouverture, l'EFI Bruxelles va passer à la vitesse supérieure. Cet établissement du réseau scolaire Odyssey, qui accueille pour l'instant des élèves allant de la maternelle (2,5 ans) jusqu’au CM2 (10 ans), vient d'être homologué par le ministère français de l’Education Nationale.

Cette reconnaissance, qui lui permettra entre autres de délivrer des diplômes français (Brevet, Baccalauréat...), plaira probablement aux quelque 150.000 ressortissants de l'Hexagone que compte la capitale, mais aussi à des Belges et des expatriés.

150.000
Ressortissants francais
Environ 150.000 citoyens français vivent à Bruxelles.

Lors de l'année qui vient de s'achever, l'EFI a accueilli 25 élèves de douze nationalités. Dès la prochaine rentrée, elle devrait doubler ses effectifs.

Compléter l'offre à Bruxelles

S'il ne proposera pas encore de classes secondaires cette année, l'établissement entend bien s'agrandir progressivement. "Nous allons ouvrir une classe de CM2 en septembre. Ensuite, nous allons procéder à une montée pédagogique, en ouvrant les classes de 6e et 5e en 2021 (équivalentes aux 6e primaire et 1ère secondaire en Belgique)", explique sa directrice de communication, Emilie Bommel.

"Nous allons procéder à une montée pédagogique, en ouvrant les classes de 6e et 5e en 2021 (équivalentes aux 6e primaire et 1ère secondaire en Belgique)"
Emilie Bommel
Directrice communication de l'EFI

Un concurrent, à terme, pour le célèbre lycée français Jean Monnet, créé en 1907 ? Lors de l'ouverture de l'EFI en septembre dernier, Jonathan Derai, directeur général du réseau scolaire Odyssey, s'en défendait. "Avec ses 2.800 élèves, le lycée français de Bruxelles était saturé, surtout au vu de la forte demande. Nous avons donc souhaité compléter l’offre", assurait-il.

Coût

Lovée au coeur d'un parc ucclois de neuf hectares, l'EFI, qui propose un enseignement bilingue français-anglais dès la maternelle, pourrait effectivement séduire bon nombre de parents.

Attention, le coût d'une année scolaire dans cet établissement privé n'est pas à la portée de toutes les bourses. Comptez 8.750 euros par an en maternelle et 9.500 euros en primaire.

Un montant conséquent, mais dans la norme pour une école internationale. Au lycée Jean Monnet, les coûts de scolarisation sont à peu près dans la même fourchette, tandis qu'ils atteignent, voire dépassent, les 20.000 euros dans d'autres établissements.

Soft power à la française

Avec son homologation, l'EFI rejoint désormais un réseau de 522 établissements français répartis dans 139 pays. Le président Emmanuel Macron ne le cache pas: il considère ces écoles comme l'un des fers de lance du soft power de la France.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés