Les exigences des patrons wallons

Olivier de Wasseige, administrateur délégué de l'UWE: "Est-ce normal qu’une université vende ses services en concurrence avec le privé avec des tarifs journaliers 50% inférieurs au privé?" ©Photo News

L’Union wallonne des entreprises (UWE) a remis au gouvernement wallon une feuille de route comprenant 20 mesures à prendre rapidement.

Des zones franches activées en Wallonie avant la fin 2017, où les entreprises bénéficieront d'une baisse du précompte professionnel. Mais l'UWE présente également d'autres mesures comme:

  • La réalisation des priorités du patronat wallon dans le contrat de gestion du Forem
  • L’intégration des nouveaux profils métiers dans l’enseignement et la formation
  • L’absence de taxation sur les investissements neufs en matériel et outillage des entreprises
  • La réduction proportionnelle du stock de revenu cadastral antérieur à 2006
  • La mise en place d’ici début 2019 d’un plan à 10 ans de réhabilitation de 1.000 hectares de friches accompagné de son plan de financement
  • La fibre optique dans les zonings industriels
  • L’adaptation du décret électricité avant le 30 avril 2019 afin de diminuer le coût de l’énergie

→ Ces quelques mesures phares font partie d’une "to do list" de 20 points élaborée par le patronat et remise au gouvernement wallon MR-cdH cette semaine.

Une feuille de route pour le gouvernement wallon

L’objectif est simple. Sachant le temps de travail du gouvernement compté avec des ministres en campagne électorale dans quelques mois, le patronat wallon rentabilise au maximum ces 18 mois pour pousser ses revendications auprès de la nouvelle coalition.

"Nous avons saisi la balle au bond et regroupé des mesures qui peuvent se faire à court terme."
Olivier de Wasseige
Administrateur délégué de l’UWE

"Le gouvernement wallon annonce un changement. Il annonce une accélération. Nous avons saisi la balle au bond et regroupé des mesures de notre cahier de revendications qui peuvent se faire à court terme", explique Olivier de Wasseige, l’administrateur délégué de l’Union wallonne des entreprises (UWE).

Après un discret lobbying en hauts lieux au sein des cabinets ministériels, une rencontre avec le ministre-président Willy Borsus (MR) lundi a permis de faire valider les doléances patronales.

Très précise avec des échéances à respecter et accompagnée d’un plan d’actions ainsi que d’objectifs mesurables, la feuille de route fixe au gouvernement la marche à suivre pour concrétiser ces 20 mesures avant la fin de la législature en 2019. Moyennant éventuellement quelques aménagements autour de l’un ou l’autre point, il se dit même que les ministres libéraux Willy Borsus et Pierre-Yves Jeholet se seraient montrés favorables aux propositions.

Que veulent les patrons?

"L’objectif est de réduire le handicap par rapport à la Flandre et les pays limitrophes. Avec ces 20 mesures, on va augmenter le PIB et l’emploi."
Didier Paquot
Responsable des études économiques de l’UWE

Faite sur mesure, la liste de l’UWE balaye des thématiques autour de l’économie, la recherche & développement et l’innovation, les relations internationales, la fiscalité, l’emploi et la formation, le numérique, l’IT et l’e-gov, l’énergie, l’environnement et enfin la mobilité. "L’objectif est de réduire le handicap par rapport à la Flandre et les pays limitrophes. Avec ces 20 mesures, on va augmenter le PIB et l’emploi", promet Didier Paquot, le responsable des études économiques de l’UWE.

Que retrouve-t-on exactement?

Didier Paquot: "L’objectif est de réduire le handicap par rapport à la Flandre et les pays limitrophes." ©Photo News

Au niveau industriel par exemple, l’UWE demande une redéfinition du rôle des pôles de compétitivité avant fin 2017. "Il faut passer à une autre étape et faire en sorte que les pôles deviennent une force de propositions et de suggestions à l’égard du tissu économique", estime Didier Paquot.

Les patrons exigent aussi la fin de la concurrence déloyale entre les structures publiques (intercommunales, universités) et le secteur privé. "Est-ce normal qu’une université vende ses services en concurrence avec le privé avec des tarifs journaliers 50% inférieurs au privé?" s’interroge Olivier de Wasseige.

"Est-ce normal qu’une université vende ses services en concurrence avec le privé avec des tarifs journaliers 50% inférieurs au privé?"
Olivier de Wasseige

Le gouvernement doit aussi rationaliser et dynamiser les structures d’accompagnement des start-ups avant juin 2018. À cette date, le programme de soutien aux PME en croissance doit être prêt. Sur le plan numérique, l’UWE insiste pour que le budget de 100 millions prévu pour l’équipement en haut débit des zones d’activité économique soit consommé avant fin 2019.

Dernier détail: le tout doit être bouclé pour fin 2019! "Avec ces échéances, il sera facile de vérifier si le gouvernement a respecté le calendrier", conclut l’UWE.

 TO DO LIST POUR LE GOUVERNEMENT WALLON
  1. Atteindre 20% d’industrie dans le PIB
  2. Redéfinir le rôle des pôles de compétitivité
  3. Screener les structures économiques par des jurys ad hoc
  4. Lutter contre la concurrence déloyale des structures publiques
  5. S’inspirer de la Flandre pour aider les PME
  6. Rationaliser les structures d’accompagnement des start-ups
  7. Impliquer l’UWE pour valoriser les « sleeping assets »
  8. Vendre la Wallonie au même pied que la Belgique à l’étranger
  9. Eliminer la taxation sur l’outillage neuf
  10. Délimiter et améliorer les zones franches
  11. Réduire la fiscalité immobilière du développement économique
  12. Evaluer la satisfaction des employeurs à l’égard du Forem
  13. Intégrer les nouveaux métiers dans l’enseignement
  14. Installer le très haut débit dans les zones d’activité économique
  15. Dématérialiser les formalités et le guichet unique
  16. Réduire le prix de l’énergie pour les entreprises
  17. Simplifier les accords de branche pour les PME
  18. Définir un plan à 10 ans concernant les friches industrielles
  19. Définir un plan de fiscalité routière avec les autres Régions
  20. Développer les infrastructures pour les carburants alternatifs

*synthèse du document original que vous pouvez consulter ici.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content