1.800 Villo! électriques mis sur le pavé

©doc

De loin, les nouveaux Villo! bruxellois ressemblent aux anciens. Sauf qu’une batterie portative peut être insérée à l’avant des deux-roues en libre-service afin de les transformer en vélos à assistance électrique.

Leur arrivée a été postposée plusieurs fois, mais cette fois ça y est, les Villo! électriques sont désormais disponibles dans les 360 stations fixes réparties sur le territoire bruxellois. Au nombre de 1.800, les nouveaux modèles représentent plus d’un tiers de la flotte de Villo! qui met à la disposition de ses utilisateurs un total de 5.000 deux-roues partagés. Directeur adjoint chez JCDecaux Belgique, Jérôme Blanchevoye parle de "vélos hybrides" car ceux-ci peuvent se transformer en vélo à assistance électrique grâce à l’ajout d’une batterie portative personnelle. "C’est la liberté pour l’utilisateur qui n’est pas obligé de souscrire à l’abonnement électrique. Certains usagers voulaient que Villo! reste mécanique", affirme-t-il.

©BELGAONTHESPOT

Concrètement, il faudra compter 4,15€ par mois pour recevoir sa propre batterie portative et rechargeable en deux heures que l’on insère à l’avant des nouveaux vélos. L’autonomie des eVillo! est de 8 à 10 kilomètres et la vitesse maximale s’élève à 25 km/h. JCDecaux estime que cette batterie compacte ne représentera pas un frein pour les usagers quotidiens qu’ils soient demandeurs ou non recourir à l’assistance électrique étant donné que le poids des engins est resté identique.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés