200 personnes à la "Nuit debout" à Bruxelles

©BELGA

Un nouveau mouvement citoyen pacifique a peut-être vu le jour mercredi soir à Bruxelles. En tout cas, environ 200 personnes ont échangé leurs points de vue pour essayer de construire un monde meilleur.

A la suite des "Nuits debout" tenues dans plusieurs villes françaises contre la loi El Khomri sur la réforme du code du travail, environ 200 personnes se sont rassemblées mercredi soir dès 19H00 place des Barricades à Bruxelles.

©BELGA

Les personnes ont fait part de leur envie d'organiser le mouvement citoyen sur la durée et de faire valoir leur droit à occuper librement l'espace public. Des Français et des Espagnols étaient présents. Des prises de parole se sont succédées. Les signes de communication des Indignés espagnols ont été repris par la foule.

Les personnes qui se sont exprimées ont fait part de leur envie de créer un autre monde, une meilleure démocratie, sur base de propositions positives. L'idée de révolution a été évoquée mais dénigrée, considérant la violence qu'elle peut entraîner et le report du problème dans le temps. C'est le concept d'évolution qui a plutôt convaincu.

Leur colère portait principalement sur:

• Le sentiment de non représentation par les personnalités politiques au niveau national comme européen.
• Le système monétaire, le capitalisme et la répartition des richesses actuelle.

Les gens se sont dits en colère et ont espéré que cette colère se transforme en des initiatives positives.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés