Publicité

350 millions d'euros pour rénover proprement Bruxelles

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) a présenté l'alliance Renolution, un grand projet de rénovation du bâti de la Région. ©Photo News

Le projet Renolution va permettre une rénovation du bâti bruxellois dans un souci de performance énergétique. La création de 8.000 emplois est espérée.

Le gouvernement bruxellois a annoncé ce jeudi le lancement de son projet nommé Renolution - prononcez-le à l'anglaise, please.

Lors de sa présentation du projet, le ministre-président Rudi Vervoort (PS) a parlé d'une révolution dans la rénovation du bâti bruxellois, positive pour le climat, pour l'emploi et pour la réduction de la facture énergétique des habitants.

Quoi, combien, qui?

Concrètement, le gouvernement régional promet d'aider les Bruxellois qui souhaitent rénover leur logement, notamment en renforçant le conseil et le soutien financier. Par exemple, plutôt que de garder deux systèmes de primes, l'un centré sur la rénovation et l'autre sur l'énergie, il n'y aura plus dès 2022 qu'un seul système intégré pour les demandeurs. "C'est une simplification administrative importante", a souligné Alain Maron (Ecolo), le ministre en charge de la Transition climatique, de l'Environnement et de l'Énergie.

"Il est essentiel d'accélérer la transition énergétique du bâti!"
Alain Maron
Ministre bruxellois de l'Énergie

Tout ce projet représente un investissement public de 350 millions d'euros, à injecter progressivement jusqu'en 2024.

Renolution consiste en une alliance d'acteurs de la construction et de la finance, d'associations et de partenaires sociaux, qui devront ensemble développer des outils pour soutenir la rénovation des bâtiments. Il s'agit de "réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur qui en produit le plus à Bruxelles", selon le ministre Maron. "Plus de la moitié de ces émissions proviennent de la consommation énergétique des bâtiments, or Bruxelles est engagée sur la voie de la neutralité carbone pour 2050. Il est essentiel d'accélérer la transition énergétique du bâti!"

Les premiers pas

Cette stratégie vise un niveau moyen de performance énergétique de 100 kWh au mètre carré par an pour les logements bruxellois et la neutralité énergétique des bâtiments tertiaires en 2050, soit une consommation moyenne divisée par 3 ou 4 par rapport à la situation actuelle.

Renolution, qui doit être opérationnel en janvier prochain, prévoira des obligations de rénovation à concrétiser dès 2030. Le gouvernement bruxellois prépare pour cette année encore un accompagnement sur mesure pour les copropriétaires, le programme Réno Click (accompagnement et financement pour les autorités régionales et communales) et Rénolab (qui testera des solutions innovantes).

8.000
emplois
L'alliance Renolution ambitionne la création de 8.000 emplois à Bruxelles

Le gouvernement va aussi adopter un arrêté pour dispenser de permis d'urbanisme les travaux d'isolation des toitures et de l'arrière des façades. "Il s'agit d'un soulagement énorme pour les gens qui veulent isoler leur maison ou des bâtiments plus grands, et cela va diminuer la charge de travail au niveau communal et régional. C'est un 'game changer' à Bruxelles", s'est réjoui le secrétaire d'État chargé de l'Urbanisme et du Patrimoine, Pascal Smet (Vooruit).

Un nouveau centre de formation

L'Alliance Renolution se veut aussi porteuse d'emploi. "On y voit un potentiel de 8.000 emplois non délocalisables", a précisé Laurent Schiltz, le secrétaire général de la Confédération Construction Bruxelles-Capitale.

"On va inaugurer, sous cette législature, un pôle de formation pour le secteur de la construction."
Bernard Clerfayt
Ministre bruxellois de l'Emploi et de la Formation

Pour Bernard Clerfayt (DéFI), le ministre en charge de l’Emploi et de la Formation, cette stratégie va permettre de maintenir et développer l'emploi, dans la construction bien sûr, mais pas seulement. "Ce plan réclame des professionnels qui connaissent certaines techniques. On va inaugurer, sous cette législature, un pôle de formation pour le secteur de la construction", a-t-il annoncé. "Cette même stratégie va être menée dans d'autres pays, on va donc moins recourir à de la main-d'œuvre étrangère. Il est essentiel de former les Bruxellois."

Le résumé

  • Le gouvernement bruxellois lance l'alliance Renolution, avec le soutien d'acteurs de la construction et de la finance, d'associations et de partenaires sociaux.
  • Ce projet doit permettre de rénover le bâti bruxellois pour améliorer ses performances énergétiques.
  • Un budget de 350 millions d'euros va être dégagé.
  • Plusieurs milliers d'emplois devraient être créés.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés