epinglé

Alain Destexhe accuse Zoé Genot de sympathies pour les réseaux islamistes "voire terroristes"

©BELGA

Le chef de groupe MR Vincent De Wolf a été trop gentil avec la députée Ecolo, estime le libéral Alain Destexhe dans un mail interne.

C'est bien connu, l’ambiance n’est pas toujours au beau fixe au sein du groupe MR du Parlement bruxellois. Nouvelle illustration avec un mail envoyé par Alain Destexhe à son chef de groupe Vincent De Wolf, avec une kyrielle de libéraux en copie. Une missive gentiment transmise à L’Echo. Son origine: un portrait de la députée Ecolo Zoé Genot publié par le quotidien "Le Soir" en date du 10 juin.  

C'était suite de sa brève arrestation pour intrusion sur le site militaire de Kleine-Brogel. La femme politique, restée militante active, manifestait contre la présence d’ogives américaines sur le site. Pour alimenter son portrait, notre confrère du Soir eut le chic d’interroger Vincent De Wolf, adversaire politique de Zoé Genot. "Ce que j’apprécie certainement, c’est qu’il s’agit de quelqu’un de parole, ce qui est fondamental, confessait le libéral à son sujet. Mais je mettrais un bémol, en ajoutant qu’elle est très rivée sur ses idées."

"Je pense que tu aurais dû utiliser cette possibilité de communication pour dénoncer son dogmatisme scandaleux, ses violations répétées de la loi et sa sympathie pour les réseaux islamistes voire terroristes."
Alain Destexhe
Député bruxellois MR

Il n’en fallut pas plus pour ne faire faire qu’un tour au sang d’Alain Destexhe, qui se saisissait de son clavier vendredi dernier. A ses yeux, Vincent De Wolf avait péché par gentillesse. "J'ai été choqué par les commentaires positifs que tu as émis sur notre collègue bruxelloise Ecolo Zoé Genot dans un portrait très élogieux qui lui été consacré dans Le Soir, écrit-il à Vincent De Wolf. Je pense que tu aurais dû utiliser cette possibilité de communication pour dénoncer son dogmatisme scandaleux, ses violations répétées de la loi et sa sympathie pour les réseaux islamistes, voire terroristes".

"Que M. Destexhe s'adresse à Didier Reynders" 

Et le libéral d'expliquer calmement: "Je te rappelle qu'elle était une membre éminente d'une campagne de trois parlementaires bruxellois Jamal Ikazban (PS), Ahmed El Khannouss (cdH) et elle-même afin d'obtenir la libération en Irak du terroriste Oussama Atar alors qu'il avait déjà été arrêté, jugé et condamné précisément pour des faits de terrorisme. Je te rappelle également que Atar est considéré comme le coordinateur des attentats de Bruxelles et de Paris. Par conséquent, je ne peux comprendre que tu dises quoi que ce soit de positif lorsque l'on t'interroge à son sujet. Tu aurais dû au contraire rappeler sa participation à cette campagne odieuse."

Fin du mail.

A relever, Le Soir avait soulevé la question "Atar" dans son article. Zoé Genot en disait ceci :"Quand on regarde ce qu’il est devenu, c’est une catastrophe. Mais sur base des informations dont on disposait à l’époque, c’était normal de le faire."

Contacté par L’Echo, Alain Destexhe persiste et signe mais "regrette vivement que ce courrier interne se retrouve dans la presse". Zoé Genot n'en reste toutefois pas là. "Lorsqu’on est soupçonné de corruption avec une dictature comme l’Azerbaïdjan , on se fait tout petit, réagit-elle. S’il a un problème avec la libération d’Oussama Atar, qu’il s’adresse à Didier Reynders qui a obtenu cette libération. À l’époque je n’ai fait que soutenir Amnesty International et la Croix-Rouge pour lui assurer des soins médicaux. Je n’ai pas collaboré avec les services américains pour obtenir cette libération… M. Destexhe n’existe que par des propos racistes et des rapports complaisants à l’égard de l’Azerbaïdjan. Il a sans doute besoin de publicité en vue des élections à Ixelles, seul endroit où le MR veut de lui. Il est tellement fréquentable..."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés