Annemie Schaus élue au rectorat de l’ULB

La nouvelle rectrice de l'ULB aura plusieurs défis à relever, notamment financiers. ©BELGA

Annemie Schaus est la nouvelle rectrice de l'ULB. Vingt-six ans après Françoise Thys-Clément, l’université bruxelloise sera à nouveau dirigée par une femme.

La professeure de droit Annemie Schaus est la nouvelle patronne de l'ULB. Elle a remporté ce mardi l'élection rectorale, devançant largement ses trois concurrents: Pascal Delwit, Bruno Van Pottelsberghe et François Heynderickx.

Ancienne doyenne de la faculté de droit (2007-2011) et vice-rectrice (2011-2016), Annemie Schaus dispose d'une solide expérience dans l'institution. Lors de sa campagne, chahutée par la crise, cette Carolo aux origines germanophones a assuré qu’elle œuvrerait pour une "université ouverte, solidaire et enthousiaste".

Avec un projet "centré sur l'écoute", celle qui est toujours avocate au barreau de Bruxelles a promis qu'elle ferait de la consultation sa "marque de fabrique". Consulter, ce ne sera probablement pas inutile, surtout compte tenu des défis qui se profilent.

©BELGA

Financement

C'est une constante: le sous-financement de l'enseignement supérieur figure en bonne place parmi les préoccupations des recteurs francophones. Yvon Englert, qui cèdera officiellement le flambeau dans quelques jours, ne cache d'ailleurs pas son inquiétude. "Dans les années à venir, la crise actuelle va exacerber l’équation budgétaire inextricable de la Fédération Wallonie-Bruxelles", assurait-il récemment dans Le Soir.

Rappelons-le, le supérieur fonctionne depuis la fin des années 1990 selon le principe de l’enveloppe fermée. Dans les faits, cela veut dire qu’au fur et à mesure qu’augmente le nombre de jeunes s’inscrivant dans les universités et hautes écoles, le montant moyen dont ces établissements disposent pour encadrer et former chacun d’eux diminue.

Des questions sur la taille de l'université se poseront indubitablement.

Un refinancement à hauteur de 50 millions d'euros du supérieur a certes été promis par le gouvernement arc-en-ciel, mais il reste très insuffisant de l'avis des acteurs du secteur. Étant donné que les moyens provenant des autorités publiques sont trop faibles, l'ULB ne pourra pas éviter une réflexion de fond sur cette question. Soutien des alumni et accroissement des collaborations public-privé constituent deux pistes pour obtenir des financements complémentaires.

Au-delà, des questions sur la taille de l'université se poseront indubitablement. Doit-elle poursuivre son expansion, en intégrant par exemple des hautes écoles, ou au contraire y mettre le holà?

Réseau hospitalier

Avec son site d'Erasme, l'ULB est aussi un acteur important de la santé dans la capitale. Malgré les ambitions d'Englert , la mise sur pied d'un Grand hôpital universitaire (GHUB), rapprochant Erasme et les quatre hôpitaux de la Ville, n'a pas abouti.

Torpillé en plein vol par les conseils médicaux de Saint-Pierre et Brugmann, le projet initial a été revu pour conduire à un mariage moins ambitieux. Seuls Erasme, Bordet et l’Huderf convoleront dès la mi-2021 au sein d’un "groupement", étape indispensable avant une éventuelle fusion.

La situation financière d'Erasme constituera certainement un élément d'attention pour la nouvelle rectrice.

Pour autant, le dossier n'est pas clos. Les espoirs de rallier Brugmann et Saint-Pierre au projet restent vraisemblablement d'actualité.

Dans les prochains mois, la situation financière d'Erasme, qui s'est potentiellement dégradée avec la crise du Covid-19, constituera certainement un autre élément d'attention pour la nouvelle rectrice.

Lire aussi | Un pas en avant vers la constitution des réseaux hospitaliers

Covid-19

À très court terme, elle devra veiller au bon déroulement de la rentrée académique. Des protocoles précis ont en effet été élaborés pour tous les établissements du supérieur.

Les questions sur l'hybridation des enseignements, entendez un mélange de présentiel et de cours à distance, devraient, elles aussi, prendre de l'importance dans les prochains mois. Pas de doute, le travail ne manquera pas...

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés