interview

"Bruxelles ne sera plus livrée aux cow-boys de la route" (Elke Van den Brandt, Groen)

©Photo News

La ministre bruxelloise de la mobilité ne manque pas d'idées pour réduire le trafic automobile dans la capitale.

Sortir Bruxelles de la congestion automobile permanente dans laquelle elle étouffe: pour Elke Van den Brandt, la nouvelle ministre bruxelloise de la Mobilité, ce n’est pas une utopie. "En réduisant le trafic auto de 20% dans la capitale, on résout le problème des files", assure-t-elle. Reste à voir comment. Et sur ce plan-là, l’écologiste flamande ne manque ni d’idées ni d’arguments. Elle en a livré un bref inventaire hier, lors d’une allocution devant des patrons flamands réunis par la section bruxelloise du Voka.

  • Une application unique. La ministre estime que les nouvelles technologies sont des leviers importants pour arriver à une mobilité durable. Ainsi, une application unique pour tous les moyens de transports en commun et les véhicules partagés devrait aider les utilisateurs à opérer le choix du mode de transport en fonction des circonstances. "On évitera ainsi de dresser les utilisateurs les uns contre les autres. La question sera: quel est le moyen le plus efficace pour aller à tel endroit?"
  • Quid de la 5G? Qui dit ville connectée, dit 5G. Or Bruxelles jusqu’ici n’en veut pas. Elke Van den Brandt nuance cependant: "Rien dans l’accord de gouvernement dit que nous sommes contre la 5G. Mais nous tenons au principe de précaution afin de préserver la santé de la population. Nous plaidons pour une approche scientifique et pour le dialogue."
"Rien dans l’accord de gouvernement ne dit que nous sommes contre la 5G."
elke van den brandt
ministre de la mobilité

  • Taxe kilométrique. La ministre Groen persiste et signe: Bruxelles développera une taxation au kilomètre en lieu et place des taxes forfaitaires actuelles (taxe de roulage et de mise en circulation). "Nous devons convaincre la Flandre et la Wallonie qu’il est préférable de taxer l’utilisation du véhicule plutôt que la simple possession de celui-ci."
  • Élargir le Ring? Jusqu’ici, les autorités bruxelloises voyaient d’un mauvais œil la volonté flamande d’élargir le Ring de la capitale. Elke Van den Brandt entend pour sa part calmer le jeu. "Rien n’est non négociable. Mais si on décide d’élargir le Ring, il faudra qu’il y ait une concertation entre Bruxelles et la Flandre. Notre préférence va à une séparation entre le trafic local et le trafic de transit."
  • Survol de Bruxelles. La ministre Groen admet que l’aéroport provoque des nuisances dans la périphérie, mais qu’il est indispensable au développement de l’économie bruxelloise. "La seule façon de sortir de ce débat, c’est de passer par une loi fédérale." En attendant, elle se dit "ouverte à un dialogue constructif avec les Régions".
  • Stop à l’impunité. Enfin, pour une meilleure sécurité routière, la ministre a confirmé la généralisation de zones 30 "dans les quartiers". Elle a aussi prévenu que dorénavant, Bruxelles ne serait plus livrée aux "cow-boys de la route". Récemment, plusieurs accidents graves impliquant des piétons, avec délits de fuite, ont défrayé la chronique à Schaerbeek. "L’impunité, c’est terminé. On saisira les véhicules si nécessaire."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect