Bilan mitigé pour la zone de rencontre dans le Pentagone

Début mai, les panneaux indiquant le début et la fin de la zone de rencontre ont été placés aux abords du Pentagone. ©BELGA

Un mois et demi après la mise en zone de rencontre du Pentagone, force est de constater que la voiture règne toujours en maître sur les grands axes du centre-ville. Le projet fera l'objet d'adaptations pour l'été.

Sur fond bleu, une maison, une voiture, un piéton et un enfant jouant au ballon composent le panneau F12 signalant l'entrée dans une zone de rencontre. Celui-ci est bien planté à la sortie du rond-point Louise, en direction du Palais de Justice. Et quelques mètres plus loin, la même signalétique indique aux automobilistes déboulant sur la place Poelaert depuis le tunnel Stéphanie qu'il faut appuyer sur la pédale de frein. Comme le prévoit le code de la route depuis 2004, les voitures ne sont pas prioritaires dans les zones de rencontre où la vitesse maximale autorisée est de 20km/h. Les cyclistes et piétons qui ne sont plus cantonnés aux trottoirs et aux pistes cyclables peuvent ainsi circuler sur l'ensemble de la voirie.

Vidéo: Dans la zone de rencontre bruxelloise avec Benoit Godart

Cette disposition ne semble toujours pas mise en pratique dans le Pentagone, un bon mois après son passage en zone de rencontre pour favoriser la distanciation physique. Sur le trajet menant à la gare centrale, les piétons ne s'aventurent pas sur les grands axes. Il faut dire que la très grande majorité des voitures ne respectent pas la limitation de vitesse de 20km/h, même si les feux orange clignotants permettent vraisemblablement d'éviter des vitesses excessives.

Au pied du Mont des Arts, le porte-parole de Vias (Institut belge pour la sécurité routière) nous livre ses premières impressions. "On constate que le trafic a repris et que le but initial qui était de transformer un trafic de voirie en un espace public approprié, notamment pour les piétons, est actuellement moins atteint qu'il ne l'était peut-être durant les premiers jours. Il faudra donc tirer un bilan tronçon par tronçon dans les prochaines semaines. Tout n'est certainement pas à jeter. De toute façon, il faut aménager la signalisation et l'infrastructure pour que ce soit plus lisible. Certains automobilistes ne se rendent même pas compte qu'ils entrent dans une zone de rencontre", analyse Benoit Godart.

Flux suffisant de piétons

Pour qu'une zone de rencontre fonctionne de manière optimale, plusieurs conditions doivent être rencontrées. Selon Vias, il est notamment nécessaire de créer un effet de porte à l'entrée, avec du mobilier urbain par exemple. Il faut également éviter d'avoir de trop longues lignes droites et plates qui rendent le respect du 20km/h très difficile. Troisième condition: avoir un flux suffisant de piétons. "À la rue de l'Ange, dans le centre de Namur, il y a en moyenne 20.000 piétons par jour qui s'approprient l'espace de façon naturelle", illustre Benoit Godart.

"À la rue de l'Ange, dans le centre de Namur, il y a en moyenne 20.000 piétons par jour qui s'approprient l'espace de façon naturelle."
Benoit Godart
Porte-parole de Vias

Un axe tel que le boulevard de l'Empereur ne rencontre aucun de ces critères de réussite. N'eut-il pas mieux valu une zone de rencontre moins vaste mais plus adaptée aux réalités de terrain afin de ne pas jeter le discrédit sur le dispositif de zone de rencontre? "Il y a des dizaines et des dizaines d'exemples en Belgique qui montrent que la zone de rencontre fonctionne, rétorque Benoit Godart. Il faut être compréhensif. Il s'agissait ici d'un cas particulier puisque la situation sanitaire nécessitait des mesures d'urgence pour protéger les piétons et les cyclistes."

À l'origine de cette initiative, la Ville de Bruxelles ne délivre à ce stade aucun bilan de la zone de rencontre. Selon la porte-parole du bourgmestre Philippe Close (PS), des adaptations sont prévues pour l'été. Certains grands axes seront-ils supprimés de la zone? "En effet, un équilibre entre garantir un accès à la ville et une ville apaisée..."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés