Bruxelles aura bientôt sa "maison des fintechs"

Fabian Vandenreydt, président exécutif de B-Hive ©Frédéric Pauwels / HUMA

D’ici l’été, Bruxelles devrait disposer d’une "European House of Digital Finance and Entrepreneurship" qui regroupera une série d’acteurs financiers innovants: la plateforme B-Hive, les accélérateurs des principales banques et assureurs belges mais aussi des sociétés qui ont trait au financement des fintechs.

Le nom n’est pas encore confirmé – il faut dire qu’il est un peu long – mais le projet, lui, est bien dans les bacs. "Pour l’été, on espère regrouper dans le même building, B-Hive et d’autres entités novatrices belges comme des accélérateurs bancaires ou des sociétés qui ont trait au financement des Fintechs", nous explique Fabian Vandenreydt, président exécutif de B-Hive, plateforme d’incubation dont l’objectif est de promouvoir l’innovation financière en Belgique. À noter que dans l’actionnariat de B-Hive, on retrouve des mastodontes comme Euroclear, Mastercard, Swift, mais aussi de grandes banques et assureurs belges et européens.

L’idée derrière l’initiative? Un point unique pour les start-ups, les associations ou les banques européennes.
.

L’idée derrière l’initiative? Positionner ce nouvel espace comme un point d’entrée unique pour les start-ups, les associations ou les banques européennes qui viennent à Bruxelles pour des projets ponctuels ou qui veulent un bureau de représentation dans la capitale. Le bâtiment sera situé au cœur de Bruxelles. Le campus digital BeCentral est envisagé mais ce n’est pas la seule option. Il nous revient qu’il y aurait peut-être de la place à côté de Co. Station, place Sainte-Gudule. À suivre.

Le modèle proposé rappelle celui de la "House of Start-up" au Luxembourg. Cette maison de l’incubation a l’ambition de rassembler et soutenir ceux qui ont un intérêt commun dans l’écosystème des start-ups. "C’est une maison qui sera activement utilisée par ses partenaires, dans leur intérêt et celui des start-up, avait déclaré sa CEO, Karin Schintgen, au magazine économique Paperjam. Nous souhaitons fédérer ici ceux qui font l’innovation et ceux qui sont capables de la transcrire dans le quotidien."

Les banques belges favorables

Selon B-Hive, la plupart des grandes banques du pays sont favorables à un tel mouvement. "Elles ne sont pas forcément toutes prêtes à déménager leurs accélérateurs mais certaines le sont. Les autres envisagent plutôt d’avoir un bureau de représentation sur place", commente Fabian Vandenreydt. Parmi les accélérateurs les plus connus, il y a notamment Start-it de KBC, The Studio de Belfius, Co-Station de BNP Paribas ou encore Fintech Village d’ING.

"Nous soutenons évidemment le projet mais nous avons encore trop peu d’éléments concrets pour nous prononcer", a pour sa part commenté Ulrike Pommée, porte-parole de Belfius. Du côté de BNP Paribas Fortis, on confirme également que des discussions à ce sujet ont eu lieu au sein du conseil d’administration de B-Hive. "Le projet est en discussion. Nous essayons de le réaliser de manière créative mais il est encore trop tôt pour savoir sous quelle forme il pourrait se concrétiser", déclare Pamela Renders, Corporate Communication chez Fortis.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect