Bruxelles: on entre dans le vif du sujet

©BELGA

Mise en oeuvre de la réforme de l'Etat et cadre budgétaire seront deux des dossiers qui seront sur la table des négociateurs ce mardi.

Les négociateurs bruxellois PS, FDF, cdH, Open Vld, sp.a et CD&V sont entrés, mardi, dans le vif des discussions pour tenter d'accoucher d'un programme de majorité en Région-capitale, en ouvrant le chapitre de la mise en oeuvre de la réforme de l'Etat. Les discussions ont été entamées peu après 9 heures au parlement bruxellois. Elles devraient durer jusque 16 heures.

Le travail a été préparé au cours des derniers jours au sein d'un groupe technique, tout comme celui du chapitre consacré au cadre budgétaire pour les cinq prochaines années et qui sera au centre des discussions mercredi, a-t-on appris, à l'arrivée des négociateurs.

Il y a quatorze participants: chaque formation a droit à deux négociateurs et que chaque groupe linguistique a droit à son formateur (Laurette Onkelinx et Guy Vanhengel).

Sont donc autour de la table Rudi Vervoort et Stephane Vanommeslaghe (PS); Didier Gosuin et Christophe Verbist (FDF); Céline Fremault et son directeur de cabinet, Stéphane Nicolas (cdH); Els Ampe et Stefaan Cornelis (Open Vld); Pascal Smet et Paul Ballegeer (sp.a); et Brigitte Grouwels et Benjamin Dalle (CD&V).

 

La presse n'a pas été admise à l'intérieur du complexe du parlement bruxellois, histoire de se protéger autant que possible de fuites.

L'objectif est de boucler les deux chapitres, si possible d'ici mercredi soir et de s'attaquer la semaine prochaine aux matières bi-communautaires (e.a. aide sociale, gestion des hôpitaux publics, aide aux sans-abri et bientôt la gestion des allocations familiales) sur lesquelles un groupe technique sera chargé de plancher d'ici là.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés