Publicité

Bruxelles redéfinit les secteurs prioritaires de la recherche

Secrétaire d'État bruxelloise à la Transition économique, Barbara Trachte (Ecolo) a élaboré un plan régional d'innovation sur base d'un processus participatif mené avec les acteurs de la recherche. ©saskia vanderstichele

Le nouveau plan régional d'innovation récemment adopté par le gouvernement régional retient six domaines d'innovation stratégiques.

Secrétaire d'État bruxelloise chargée de la Transition économique, Barbara Trachte (Ecolo) est aussi compétente pour la recherche scientifique. Une matière dont on ne parle pas suffisamment à ses yeux alors que Bruxelles dispose d'un terreau fertile. "On est la ville du pays avec le plus grand nombre d'étudiants et sans doute de chercheurs, avec énormément d'établissements d'enseignement supérieur et d'hôpitaux et toutes les entreprises qui tournent autour. On est une ville de recherche et d'innovation, ce qui est reconnu par l'Union européenne puisque la Région bruxelloise est classée Innovation Leader", indique l'écologiste.

400
Millions
L'investissement prévu par la Région bruxelloise entre 2021 et 2027 pour le soutien de la recherche et de l'innovation.

Si ce terreau fertile est irrigué de différentes manières, la Région bruxelloise fait sa part en prévoyant d'investir environ 400 millions d'euros sur sept ans. "Ce sont des moyens sérieux, mais pas illimités. D'où l'importance de mettre en musique les politiques de stimulation de la recherche. De dire ce qu'on veut et ce qu'on va faire afin de donner de la lisibilité au secteur de la recherche, aux entreprises, aux universités...", explique la secrétaire d'État qui a bouclé récemment le nouveau plan régional d'innovation 2021-2027 fixant ce nouveau cap.

Plan participatif

Ce plan découle d'un processus participatif mené durant un an avec des représentants du secteur de la recherche, des entreprises, des pouvoirs publics et de la société civile. Ce processus d'élaboration avait pour objectif d'identifier les défis sociétaux auxquels est confrontée Bruxelles ainsi que les besoins de ses citoyens et de les croiser avec le potentiel de l'écosystème bruxellois de recherche et d'innovation afin d'obtenir les futurs secteurs-clés à soutenir prioritairement.

Au final, cinq domaines d'innovation stratégiques (DIS) représentant à la fois une opportunité pour le développement économique de la région et une solution concrète aux défis sociétaux ont été retenus : bâti et infrastructures résilients ; utilisation optimale des ressources ; flux urbains efficaces et durables pour une gestion inclusive de l'espace urbain ; santé et soins personnalisés et intégrés ; innovation publique et inclusion sociale. À cela s'ajoute un sixième DIS transversal : les technologies et services numériques avancés.

Appels à projets

"Les appels à projets prédéfinis permettent de stimuler la recherche dans les domaines que l'on souhaite. Mais il y aura encore des open call."
Barbara Trachte
Secrétaire d'État bruxelloise en charge de la Transition économique

Les programmes de recherche s'inscriront donc dans ces domaines à partir desquels seront définis les appels à projets d'Innoviris qui concernent aussi bien la recherche fondamentale qu'appliquée, de la recherche à des stades différents ainsi que des acteurs variés. "Les appels à projets prédéfinis permettent de stimuler la recherche dans les domaines que l'on souhaite. Mais il y aura encore des open call. Tous les dossiers peuvent être déposés, mais ils seront analysés sous ce prisme puisque l'argent public n'est pas illimité. Et puis je nous vois mal commencer à financer des projets émetteurs de gaz à effet de serre", souligne Barbara Trachte.

Les derniers appels à projets de l'institut bruxellois de la recherche scientifique et de l'innovation s'inscrivent déjà dans cette dynamique. Celui pour la valorisation de gisements urbains est ouvert jusqu'à la fin août. "Il y a une série de déchets à Bruxelles dont on pourrait faire quelque chose, que ce soit des cadavres de trottinettes dans le canal, de vieux matelas... Une entreprise comme BC materials produit des briques créées à partir de la terre d'excavation de tunnel. Mais avant de les commercialiser, ils avaient bien dû faire des essais, vérifier que c'était suffisamment solide. C'est cette phase de recherche que l'on finance. On a donné des exemples dans l'appel à projets, mais on espère évidemment être surpris !"

Alignement des aides

"Avec Innoviris, on se trouve en amont de Finance où les entrepreneurs peuvent obtenir des moyens une fois que leur projet est assez mûr. Le but, c'est aussi de fluidifier les liens entre les deux."
Barbara Trachte
Secrétaire d'État bruxelloise en charge de la Transition économique

Pour la secrétaire d'État, il était crucial d'avoir de la cohérence entre les domaines prioritaires de Finance&Invest et d'Innoviris, deux maillons de la même chaîne entrepreneuriale. "Avec Innoviris, on se trouve en amont de Finance où les entrepreneurs peuvent obtenir des moyens une fois que leur projet est assez mûr. Le but, c'est de fluidifier les liens entre les deux. Ils peuvent également passer sur un parc PME de citydev qui a aussi un nouveau contrat de gestion", résume Barbara Trachte.

Dès le début de la législature, elle avait annoncé qu'elle viserait un alignement de toutes les politiques économiques sur les objectifs environnementaux, à l'horizon 2030. "Nous avons bien avancé malgré la crise qui n'a pas démenti la nécessité de réorienter nos outils, au contraire. Nous avons encore un gros chantier dans les aides aux entreprises délivrées par Bruxelles Économie et Emploi, ce qui se fera avec les partenaires sociaux."

Le résumé

  • La secrétaire d'État bruxelloise en charge de la recherche scientifique, Barbara Trachte, a bouclé le nouveau plan régional d'innovation 2021-2027.
  • Ce plan découle d'un processus participatif mené durant un an avec des représentants du secteur de la recherche, des entreprises, des pouvoirs publics et de la société civile.
  • Cinq domaines d'innovation stratégiques (DIS) représentant à la fois une opportunité pour le développement économique de la région et une solution concrète aux défis sociétaux ont été retenus.
  • Les appels à projets d'Innoviris, l'institut bruxellois de la recherche scientifique et de l'innovation, s'inscrivent désormais dans ce cadre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés