Publicité

Bruxelles va danser sur la dalle de la cité administrative

Onze "soirées" en plein air vont être organisées cet été à Bruxelles. D'autres villes européennes, comme Essen en Allemagne (photo), ont déjà organisé des événements permettant de danser dans l'espace public. ©AFP

Du 6 août au 18 septembre, un "Club open air" organisera onze soirées sur la dalle de la cité administrative en accord avec la Ville de Bruxelles et la Région.

À vos agendas. Après de nombreuses discussions et suite aux dernières mesures décidées par le Comité de concertation, les amateurs de danse vont pouvoir prendre possession de la dalle de la cité administrative grâce au "Club open air" qui, du 6 août au 18 septembre, déclinera onze après-midi et soirées dansantes (de 14h à 22h) organisées par différents opérateurs, a-t-on appris auprès de Lorenzo Serra, cofondateur de la Brussels by Night Federation. Pour accéder à ces événements, il faudra montrer patte blanche et présenter un "covid safe ticket".

"C'est la première fois que le secteur de la nuit est reconnu, avec la Ville qui met un endroit à notre disposition et avec la Région de Bruxelles-Capital qui finance l'événement", nous a expliqué Lorenzo Serra, l'une des chevilles ouvrières de ce "Club open air".

Générer du cash

Dans le courant du mois de mars, la fédération avait envoyé une note de travail de huit pages à la Région de Bruxelles-Capitale, une sorte de plan de relance du monde de la nuit et de la culture festive, parmi laquelle figurait cette idée de club en plein air. Ce projet devrait permettre à différents opérateurs de générer du cash qui sera bien utile au moment de la réouverture de leurs établissements.

1.500
personnes
Un des critères à respecter pour organiser une soirée était d'être capable d'amener plus de 1.500 personnes dans ces événements festifs.

"L'été est propice aux clubs en plein air, l'idée est que le public puisse se réapproprier l'espace public, c'est également une manière de relancer la circulation dans une ville paralysée", nous a expliqué Lorenzo Serra.

Sans être certaine d'arriver à ses fins, la Brussels by Night Federation avait lancé un appel d'offres. Un jury composé de Wallonie-Bruxelles Musiques, de la Ville, de la Région de Bruxelles-Capitale (Visit Brussels), de 24hbrussels et de la Brussels by Night Federation avait ensuite été mis sur pied. Au final, ce jury a retenu une série de projets qui se produiront sur onze dates, sachant qu'un des critères à respecter était d'être capable d'amener plus de 1.500 personnes dans ces événements festifs.

"Une occasion manquée"

À l'écoute du Comité de concertation de lundi dernier, les acteurs retenus pour cet événement ont poussé un ouf de soulagement. Mais pour l'ensemble du monde de la nuit, l'absence de date quant à une potentielle réouverture est une occasion manquée.

"Le gouvernement mise sa stratégie sur la vaccination et s'y tient. C'est la preuve d'un changement de paradigme, mais le monde de la nuit attendait une date, c'est une occasion manquée pour le monde de la nuit qui souffre", précise encore le cofondateur de la Brussels by Night Federation.

Trois priorités

Mise sur pied récemment, cette fédération s'était fixée trois priorités: sauver les murs des clubs, rédiger les protocoles de réouverture et chercher des alternatives de financement par le travail, "ce qui est nettement plus gai que d'être payé pour rester à l'arrêt", résume encore Lorenzo Serra.

"La vaccination est la solution, il est dommage que les autorités ne comprennent pas que tout le secteur de la culture est un média de communication à cet égard."
Lorenzo Serra
Cofondateur de la Brussels by Night Federation

D'après lui, à Bruxelles, l'activité culturelle, les conférences et séminaires et l'horeca représentent plus de 50% du chiffre d'affaires de la Région, raison de plus de relancer l'activité dans les meilleurs délais.

"La vaccination est la solution, il est dommage que les autorités ne comprennent pas que tout le secteur de la culture est un média de communication à cet égard", conclut encore le cofondateur de la fédération.

Les projets retenus

Les onze projets retenus sont: C12 x Brüxsel Jardin, Catclub x Not Your Techno x Under My Garage, Love x Magma, Chez Ginette, Madame Moustache x Chats Noirs, Initiate x Terminal Techno, Trendy, Gay Haze x Metropolis, Symbiosis, Rio Sensation x Baile Baile x Fiesta Latina, Hangar.

Le résumé

  • Déçu, le secteur de la nuit n'a toujours pas de perspectives de réouverture.
  • En collaboration avec la Région et la ville de Bruxelles, la Brussels by Night Federation va organiser onze soirées (en journée) sur la dalle de la cité administrative, à Bruxelles.
  • Pour y participer, il faudra présenter un "covid safe ticket".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés