Cachez ces migrants que les coureurs du Tour ne sauraient voir

©Nicolas Vadot

Le PS bruxellois a fait place nette avant l'arrivée du Tour dans les rues de Bruxelles. Un budget de 170.000 euros a été débloqué pour héberger les migrants du parc Maximilien ailleurs.

Apparemment, rien ne doit venir gâcher la fête du Tour… Cinquante ans après la première victoire d’Eddy Merckx au Tour de France, les autorités bruxelloises décomptent les jours avant le départ de la Grande Boucle, prévu le 6 juillet prochain. La capitale sera en ébullition et rien ne doit venir gâcher la fête. En tout cas pas les migrants du parc Maximilien à proximité duquel pédaleront les forçats de la route, peu avant leur arrivée au domaine royal de Laeken.

Les socialistes de la Ville de Bruxelles emmenés par Philippe Close – qui considèrent visiblement que cela ferait mauvais genre – ont demandé aux socialistes de la Région bruxelloise s’ils pouvaient leur donner un coup de pouce. Bingo! Le ministre-président sortant Rudi Vervoort – qui n’est pourtant pas compétent pour l’accueil des SDF – a débloqué un budget d’environ 170.000 euros pour l’hébergement des habitués du parc Maximilien.

Interrogé, le Samusocial confirme avoir été sollicité pour cette mission mais se refuse à commenter les motivations politiques de cette décision. Pour cette ASBL spécialisée dans l’accueil d’urgence, il s’agit simplement d’une occasion de venir en aide à des personnes qui se trouvent dans une situation humanitaire préoccupante. "Même si c’est pour un mois, nous sommes partants car il est déjà arrivé que des missions courtes soient finalement prolongées", explique le porte-parole du Samusocial.

Ah ben oui, précisons que le gouvernement bruxellois entend financer l’hébergement des migrants, mais uniquement durant le mois de juillet. En août, ceux-ci pourront retourner en toute discrétion au parc Maximilien, les coureurs auront quitté Bruxelles depuis longtemps. Les caméras aussi.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect