Clerfayt: "Vivaqua ne doit pas jouer à Nethys"

©Thierry du Bois

Le député bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt trouve incorrect que l’intercommunale Vivaqua se lance dans des activités purement commerciales qui demandent des investissements. "C’est comme jouer en bourse".

Réagissant aux informations de L’Echo sur le développement d’un réseau de fibres optiques par "Vivaqua Consult", le député bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt (Défi) demande de la clarté.

"A quoi est-on en train de jouer chez Vivaqua?", demande-t-il. "Je demande à ce qu’on y voit clair. Je n’ai rien contre le fait que l’intercommunale cherche de nouvelles sources de revenus, par exemple en mettant son réseau d’égoût à la disposition d’opérateurs qui vont ensuite eux-mêmes développer de la fibre optique".

"Mais je le dis", insiste-t-il: "ce n’est pas le rôle d’une intercommunale d’aller risquer l’argent des contribuables et des Bruxellois dans une aventure à risque. Vivaqua ne peut pas risquer du capital et investir des fonds là-dedans, c’est comme jouer en bourse et parier sur des actions Apple ou Microsoft, il y a toujours un risque".

«Une commune ne peut pas risquer son capital, je demande qu’il en aille de même pour une intercommunale. Si c’est pour se lancer dans une aventure comme Nethys, échapper a la tutelle régionale et partir dans des aventures commerciales sur fonds propres, ce n’est pas correct. On ne joue pas avec l’argent des citoyens »
Bernard Clerfayt
Député, bourgmestre de Schaerbeek

Le député Ecolo Arnaud Pinxteren s’est lui aussi ému de la situation chez Vivaqua Consult. Il interpellera le Ministre-président Rudi Vervoort à ce sujet.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés