Publicité
Publicité

Confrontation Madrane-Laaouej pour la présidence du PS bruxellois

©BELGA

Le président du parlement bruxellois confirme le dépôt de sa candidature à la présidence de la fédération bruxelloise du PS. Il affrontera Ahmed Laaouej.

La succession de Laurette Onkelinx à la tête du PS bruxellois va-t-elle générer une guerre des clans? Ce sont en tout cas deux blocs qui vont s’affronter les 19 et 20 octobre prochains dans l’objectif de mettre la main sur la Fédération bruxelloise. Lorsque l’actuelle présidente Laurette Onkelinx avait annoncé il y a deux ans son retrait progressif de la scène politique, Rachid Madrane avait directement fait savoir qu’il se tenait prêt à reprendre le flambeau.

Après quelques tergiversations ces dernières semaines, le désormais président du Parlement bruxellois a confirmé mercredi après-midi le dépôt de sa candidature, aux côtés de Catherine Moureaux et de Karine Lalieux. Dans un courrier aux militants, le trio déclare vouloir porter "un projet collectif, un projet d’équipe, qui fait converger toutes nos forces et toutes nos énergies. Nous le portons à trois, mais nous souhaitons associer demain dans l’exécutif le Président de la Fédération bruxelloise des Jeunes Socialistes et le Président de la fédération socialiste des Pensionnés de Bruxelles. Nous voulons une Fédération qui montre la voie et qui renforce, soutient et valorise le travail des sections locales."

"Nous voulons un projet d’équipe qui fait converger toutes nos forces et énergies."
Rachid Madrane
Candidat à la présidence de la fédération bruxelloise du PS


Samedi dernier, c’est le député fédéral et bourgmestre de Koekelberg, Ahmed Laaouej, qui avait officialisé sa candidature, en ticket avec Isabelle Emmery et Martin Casier, proposés à la vice-présidence. En se présentant en trio, les deux candidats au poste envoient un message similaire aux militants, à savoir que la Fédération tiendra compte, à l’avenir, des différents courants et prendra ses décisions de façon plus collégiale. Rappelons à ce titre que la désignation comme secrétaire d’État de Nawal Ben Hamou par la seule Laurette Onkelinx en avait crispé plus d’un dans les rangs socialistes…

En revanche, la collégialité ne sera pas forcément de mise dans le mois à venir, avant le passage aux urnes des militants. Car c’est un match corsé qui s’annonce avec des poids lourds des deux côtés. Dans son équipe présentée comme rassembleuse, Ahmed Laaouej peut compter sur la députée bruxelloise Isabelle Emmery qui jouit également d’une assise locale à Anderlecht, section importante au sein de la Fédération. Quant au Boitsfortois Martin Casier, aussi député régional et ancien vice-président de l’ULB, il incarne la jeunesse et la volonté du PS de retrouver un ancrage dans le sud de la capitale.

En face, se trouve un trio composé uniquement de pointures avec Rachid Madrane qui a réalisé le second meilleur score du parti à Bruxelles après Rudi Vervoort; la bourgmestre de Molenbeek Catherine Moureaux qui règne en maître sur sa section locale et enfin l’ex-députée fédérale et actuelle présidente du CPAS de la Ville de Bruxelles, Karine Lalieux.

Camarades, préparez le pop-corn!

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés