Coronavirus: l'horeca bruxellois appelle à la mobilisation

L'horeca à Bruxelles va se rassembler le 15 janvier au Mont des Arts à Bruxelles. ©EPA-EFE

Le collectif Resto Bar bruxellois se mobilisera ce vendredi 15 janvier afin de revendiquer une homogénéisation des mesures d'indemnisations financières régionales.

Cela fait désormais trois mois que les établissements horeca du pays ont dû fermer leurs portes, un peu la mort dans l'âme. Une seconde vague et un variant du virus plus tard, le secteur ne peut toujours pas s'appuyer sur des perspectives de réouverture, et ce malgré le début de la phase de vaccination. Face à cette situation qui semble interminable, l'horeca bruxellois se mobilisera ce vendredi 15 janvier à 15h, au Mont des Arts. Il devrait y avoir un maximum de 50 personnes.

"On fait croire au grand public que nous percevons des indemnités suffisantes, or c’est faux."
Le collectif Resto Bar bruxellois

Son objectif: témoigner d'abord "de son profond désarroi", demander ensuite une homogénéisation des mesures d’indemnisations financières régionales, indique le Collectif Resto Bar bruxellois. "Les régions sont sur le même pied d’égalité au niveau des fermetures, elles doivent également l’être pour les indemnités", clame le collectif dans un communiqué.

"Notre secteur se meurt inexorablement. On fait croire au grand public que nous percevons des indemnités suffisantes, or c’est faux. Celles-ci ne permettent pas, dans l’écrasante majorité des cas, aux entreprises et aux indépendants du secteur de survivre."

Une part de l'identité bruxelloise

Une vue du Mont des Arts à Bruxelles. ©BELGA

Le collectif pointe une différence de traitement entre les régions et un manque de solidarité dus à la lasagne institutionnelle bien belge... Alors que les moyens financiers ne manquent pas, selon le collectif. "Les dommages seront irrémédiables sans actions d’aides et ce, de manière urgente. C’est la raison pour laquelle il est inacceptable que notre secteur en fasse les frais et disparaisse pour laisser place à un nouveau paysage sans identité et sans âme."

C'est ici de l'identité bruxelloise que s'inquiète l'horeca, un secteur qui participe grandement à faire de Bruxelles... La Bruxelles que l'on connaît. Choix symbolique, c'est justement un emblème de la capitale qu'a choisi le secteur pour manifester son mécontentement. "Tout en respectant les mesures sanitaires imposées par le gouvernement", précisent-ils. L'appel n'est pas celui d'une manifestation physique, il devrait y avoir un maximum de 50 personnes au Mont des Arts ce vendredi.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés