Publicité

Dans les cartons de la Flandre, la suppression de l'échangeur de Wemmel affole Jette

©Photo News

Tous les scénarios encore sur la table pour le réaménagement du Ring Nord prévoient la suppression de l'entrée/sortie 8. Les autorités jettoises dénoncent une nouvelle tentative de la Flandre d'enclaver Bruxelles.

La commune de Jette a toujours été une figure de proue dans la lutte contre l'élargissement du Ring. Déguisés en personnages d'Astérix et Obélix, du Seigneur des anneaux ou encore en Schtroumpfs, le bourgmestre Hervé Doyen et l'échevine à l'Environnement Claire Vandevivere (tous deux cdH) mobilisaient chaque année leurs troupes pour s'opposer à ce projet qui aurait entraîné la disparition d'environ cinq hectares du bois du Laerbeek. Si la préservation de cet espace vert semble désormais plus ou moins acquise, la mobilisation jettoise a encore de beaux jours devant elle, la Flandre n'ayant pas abandonné son ambition d'améliorer la fluidité sur le Ring.

Outre le fait qu'il est toujours envisagé de faire passer l'autoroute de six à dix voies à hauteur de Jette, il est aussi question de réduire le nombre d'entrées et sorties jugées trop proches les unes des autres. L'échangeur de Wemmel (sortie 8) est notamment dans le viseur. "L’enclavement de Bruxelles se profile aussi à l’ouest", alerte Claire Vandevivere en référence au projet avorté de réduction des bandes aux Quatre Bras de Tervueren.

La commune voisine semble avoir déjà complètement intégré ce projet. Dans son nouveau plan de mobilité récemment soumis à l'enquête publique, Wemmel part, en effet, du principe que le complexe d'entrées et de sorties 8 disparaîtra à terme. L'ensemble du trafic automobile en direction de Bruxelles serait alors concentré sur la chaussée de Bruxelles tandis que l'avenue de Limburg Stirum deviendrait un axe réservé uniquement aux piétons, deux-roues et transports publics.

Le projet n'a beau pas être officiel, il semble déjà bien emmanché, fait-on remarquer à Jette. Ce que De Werkvenootchap, la société anonyme de droit public désignée par la Flandre pour réaménager le Ring Nord, ne dément pas. Selon leur porte-parole, dans les trois scénarios encore sur la table, l'échangeur 8 disparaît. "De même, dans tous les scénarios, nous envisageons de fusionner l'entrée/sortie 8 avec l'entrée/sortie 7a, Romeinse Steenweg. La sortie 7 deviendra alors un échangeur en diamant, connecté à l'ancienne entrée/sortie 8. La sortie 9 deviendra également un échangeur en diamant, afin que tout le trafic puisse être canalisé par les bretelles 7 et 9, en laissant une distance suffisante entre les deux."

Alliance objective?

"Les quartiers vont se retrouver engorgés par les voitures alors que la Région bruxelloise nous parle de mailles apaisées."
Claire Vandevivere (cdH)
Échevine de l'Environnement à Jette

Jette y voit une convergence de scénarios contraires à ses intérêts. "Cela va entraîner un report de trafic immense à la sortie 9 sur l'avenue de l'Exposition, à quelques mètres des Jardins de Jette alors qu'il y a déjà des files actuellement avec l'UZ Brussel. Les quartiers vont se retrouver engorgés par les voitures alors que la Région bruxelloise nous parle de mailles apaisées", souligne Claire Vandevivere.

L'attentisme de la Ville de Bruxelles et de la Région bruxelloise dans ce dossier témoignerait, selon le bourgmestre Hervé Doyen, d'une alliance objective avec le nord du pays. "La Flandre qui agit en fonction de ses intérêts économiques en privilégiant l'axe Anvers-Zaventem compense avec des mesures terriblement symboliques, comme le fait de faire de Limburg Stirum une autoroute vélo, pour satisfaire les attentes de Groen à Bruxelles."

Tant du côté Ville que Région, l'heure n'est, en effet, pas à l'affolement. Lancée fin 2020, une étude conjointe de la Werkvennootschap et Bruxelles Mobilité sur le désenclavement du plateau du Heysel étudie aussi les différentes options pour les échangeurs 7, 8 et 9, indique le cabinet de la ministre bruxelloise de la Mobilité. "Plusieurs scénarios sont à l'étude. Rien n'a été décidé à ce stade", assure la porte-parole d'Elke Van den Brandt (Groen).

Le résumé

  • Afin d'améliorer la fluidité sur le Ring Nord, la Flandre prévoit de supprimer certaines sorties jugées trop proches les unes des autres.
  • Le complexe d'entrées-sorties n°8, soit l'échangeur de Wemmel, est dans le viseur.
  • La commune de Jette redoute un report de la congestion dans les quartiers situés autour de l'avenue de l'Exposition.
  • La Région bruxelloise qui étudie aussi les différentes options pour les échangeurs 7, 8 et 9 dans le cadre d'une étude sur le désenclavement du plateau du Heysel assure que rien n'a encore été décidé à ce stade.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés