David Leisterh est le nouveau président du MR à Bruxelles

Les militants bruxellois du Mouvement réformateur ont voté majoritairement pour le député David Leisterh, qui devient à 35 ans le nouveau patron des libéraux à Bruxelles.

Les militants bruxellois du MR et des communes à facilités de la périphérie ont fait leur choix. Cinq candidats étaient en lice pour la place de président du MR à Bruxelles.

Parmi les favoris, on retrouvait le bourgmestre d'Uccle Boris Dilliès et le député régional David Leisterh, également président du CPAS de Watermael-Boitsfort. C'est ce dernier qui a remporté l'élection de la Régionale des libéraux de la capitale. 

Le nouveau président a recueilli 66% des voix. Boris Dilliès échoue à la seconde place avec un peu plus de 33% des voix. Si aucun candidat n'avait obtenu la majorité absolue des électeurs, un second tour aurait été organisé d'ici un mois.  

Des soutiens de taille

David Leisterh est un ex-collaborateur de Didier Reynders. Il a bénéficié du soutien de plusieurs cadors de la famille libérale, à commencer par son ex-patron, Didier Reynders, mais aussi le secrétaire politique sortant de la Régionale, Vincent De Wolf, les ex-bourgmestres de Molenbeek Françoise Schepmans, et d'Anderlecht, Gaëtan Van Goidsenhoven. L'actuelle cheffe du groupe MR au Parlement bruxellois, Alexia Bertrand, a aussi poussé en ce sens.  

Pendant la campagne, David Leisterh n'avait pas caché son désir de "reconquérir une série de rues, de quartiers, de citoyens qu'on n'avait pas assez vus ou que l'on a déçus". Pour y parvenir, il entend notamment faire de la Régionale bruxelloise un laboratoire d'idées pour développer une vision libérale urbaine.   



Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés