Publicité
Publicité

Deux ans après les attentats, la vidéosurveillance de Bruxelles fonctionne toujours qu'à moitié

Depuis 2015, une plateforme permet le partage des images de la police et de la Stib. Seules trois zones de police sur six y adhèrent et la Stib n’utilise toujours pas ce dispositif, déplore la secrétaire d’État Bianca Debaets. Le ministre-président Vervoort attend un arrêté fédéral et un avis sur le respect de la vie privée depuis un an.