Doctena choisie pour simplifier la prise de rendez-vous dans les centres de vaccination bruxellois

Selon la Cocom, 70% des personnes qui reçoivent une invitation et qui veulent prendre un rendez-vous indiquent au call center que le système digital avec un code à 14 positions est trop complexe. ©BELGA

La Commission communautaire commune (Cocom) a décidé de faire appel à la plateforme en ligne Doctena pour gérer les rendez-vous dans les centres de vaccination en Région bruxelloise. Le nouvel outil sera opérationnel d'ici la mi-avril.

Outre l'habituel état des lieux relatif à la situation épidémiologique et à la campagne de vaccination, la Cocom a profité de son point presse hebdomadaire pour présenter, dans les grandes lignes, son nouvel outil de réservation pour les centres de vaccination. Basée au Luxembourg, la plateforme en ligne Doctena a été choisie pour simplifier la prise de rendez-vous. Le nouveau système sera opérationnel d'ici la mi-avril, a annoncé Inge Neven. "La Région bruxelloise ne sort pas de l'approche interfédérale. Les personnes continuent à être invitées via la banque de données fédérale de Smals et de Doclr. C'est uniquement la réservation qui se fera par Doctena. Ensuite, l'envoi des données dans la plateforme Vaccinnet se poursuivra exactement comme avant", a aussi précisé la responsable de l'Inspection d'hygiène de Bruxelles.

"Nous avons également constaté que beaucoup de gens ne reçoivent pas la lettre donc il n'ont pas de code."
Inge Neven
Responsable de l’Inspection d’hygiène de Bruxelles

Mais pourquoi changer une partie du processus en cours de route? Selon la Cocom, le système actuel qui nécessite l'encodage d'un code composé de 14 lettres et chiffres représente un frein trop important aux inscriptions. "Nous avons également constaté que beaucoup de gens ne reçoivent pas la lettre donc il n'ont pas de code. Nous allons rendre les disponibilités des différents centres beaucoup plus visibles. Et il sera désormais possible de prendre le rendez-vous pour la première dose sans directement prendre le deuxième", a fait savoir Inge Neven.

Plus besoin de code

Avec le nouveau système, l'inscription ne nécessitera plus de code de vaccination. Les personnes devront entrer leur nom, prénom, leur numéro de registre national et de GSM, leur adresse mail ainsi que leur date de naissance. L'inscription pourra être effectuée par la personne même ou par une tierce personne via le call center, la commune ou le centre de vaccination. "La seule différence consiste donc dans le fait que la Région bruxelloise ne fait pas un contrôle au préalable de la conformité à la phase d'invitation (et des codes), mais uniquement au moment de l'arrivée dans le centre de vaccination. À ce moment, toutes les informations nécessaires sont introduites dans l'outil interfédéral", pouvait-on lire dans un courrier adressé la semaine passée par la Cocom aux communes bruxelloises.

Certaines d'entre elles redoutaient dès lors une augmentation de la charge administrative avec ce nouveau système qui leur est imposé. Lors d'une réunion organisée ce lundi après-midi, la Cocom a visiblement pu rassurer les localités concernées, notamment en précisant que la prise de rendez-vous pour la seconde inoculation sera automatisée afin de ne pas faire reposer ce processus sur leurs épaules.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés