Publicité

Eddy Merckx se rapproche du départ du Tour de France 2019

©Roger-Viollet

Le litige entre Eddy Merckx et la société organisatrice du Tour de France est en passe d’être réglé. On compte donc sur la présence du champion lors de la conférence de presse du 16 janvier où sera annoncé le programme de départ pour l'édition 2019.

C’est en bonne voie, a confirmé Eddy Merckx à L’Echo. Il reste encore quelques détails à régler "entre avocats" mais selon plusieurs sources proches du dossier, plus rien ne s’opposerait à ce que la légende belge du cyclisme participe pleinement au départ du Tour de France 2019, prévu à Bruxelles. "Il est difficile pour moi de ne pas être présent", précisait le champion interrogé plus tôt cette semaine.

Pour rappel, c’est fin novembre que le quintuple vainqueur du Tour jetait, dans les colonnes du quotidien Le Soir, un sacré pavé dans la mare. En froid avec ASO, la société organisatrice de la plus belle course cycliste du monde, Eddy Merckx annonçait qu’il ne participerait pas à la fête dont il devait pourtant être le personnage central. Gros, très gros coup de froid sur l’événement de l’an prochain.

Conflit financier

Rappelons que le conflit qui opposait les deux parties n’a strictement rien à voir avec le Tour de France proprement dit. C’est l’organisation de courses au Moyen-Orient (les Tours du Qatar et d’Oman) qui est à l’origine du différend entre ASO et Eddy Merckx.

©BELGA

Ce dernier servait d’intermédiaire avec les émirs locaux alors qu’ASO était prestataire de service pour l’organisation des courses. Le champion belge s’était senti mal traité par ASO et le litige financier avait fini au clash. Eddy Merckx a fait savoir qu’il ne participerait plus à quoique ce soit avec ASO et renoncerait donc à marquer de sa présence le Tour 2019, dont le tracé a pourtant été établi en son honneur.

Tout ceci éloignant les protagonistes de la belle entente qui prévalait au printemps dernier. "2019, c’est les 50 ans de la première victoire d’Eddy, mais aussi les 100 ans du premier maillot jaune" avait notamment déclaré Christian Prudhomme, patron du Tour de France lors de l’annonce du choix de Bruxelles pour lancer la course de l’an prochain. Il soulignait même l’humilité "du plus grand champion cycliste de tous les temps".

Pression et lobbies

Depuis le clash de novembre, les pressions et autres lobbies se sont mis en branle pour réintégrer Eddy Merck dans l’organisation de l’événement.

©BELGA

En mai dernier, Yvan Mayeur, encore bourgmestre de la Ville de Bruxelles, annonçait une enveloppe de 5 millions d’euros pour financer le départ alors que deux étapes étaient envisagées, un contre-la-montre et une étape en ligne. Les retombées économiques d’un pareil événement sont quasi assurées, ces deux jours de course promettant d’offrir à Bruxelles une vitrine mondiale.

"La Grand-Place pourrait jouer son rôle bien sûr, mais pas comme départ officiel, et tout ce qui touche à Eddy Merckx, là où il a par exemple conquis son premier maillot jaune tout près de chez lui à Woluwe-Saint-Pierre, sera vraisemblablement pris en compte, annonçait en mai dernier Alain Courtois (MR), échevin des Sports à la Ville de Bruxelles. Il y aura un contre-la-montre et une étape en ligne. Dans quel ordre, ce n’est pas encore définitif. Il faut un parcours de 170 km avec arrivée et départ de Bruxelles également."

Rendez-vous le 16 janvier

Le programme du départ doit être annoncé le 16 janvier prochain lors d’une conférence de presse dont l’invitation est déjà parvenue aux médias. On y voit Eddy Merckx en maillot jaune au-dessus des personnalités annoncées: Christian Prudhomme, Philippe Close (PS) nouveau bourgmestre de Bruxelles, son échevin Alain Courtois et Rudi Vervoort (PS), le ministre-président de la Région bruxelloise.

Le départ du 106e Tour de France est prévu les 6 et 7 juillet 2019.
.

Cette dernière a mis tout son poids dans la balance pour qu’Eddy Merckx soit partie prenante. Eddy Merckx assure qu’il sera fixé la semaine prochaine sur sa participation à la conférence de presse. "Il faudrait déjà que je reçoive une invitation, on pourrait commencer par ça", s’amuse-t-il. Le départ bruxellois du 106e Tour de France est prévu les 6 et 7 juillet 2019.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés