Publicité

Feu vert du gouvernement bruxellois pour la nouvelle caserne principale du Siamu

Le gouvernement bruxellois a validé la construction de la future caserne régionale d'état-major du Siamu. ©Photo News

Le gouvernement de la Région bruxelloise a approuvé jeudi dernier la note de principe concernant la construction d’une nouvelle caserne principale (état-major) pour le Siamu sur le site TACT, avenue du Port.

Ce n'est encore qu'une note de principe, que le ministre de tutelle, Pascal Smet (sp.a), devra faire aboutir. Mais le gouvernement bruxellois valide la construction de la future caserne régionale d'état-major du Siamu (Service d'incendie et d'aide médicale urgente) le long de l'avenue du Port, à côté de Tour & Taxis. Le terrain visé pour accueillir la nouvelle caserne principale est adjacent au Centre TIR. Il fera, comme ses voisins, l’objet d’un aménagement d’espaces dédiés à des entreprises urbaines. Six parcelles (voir plan) seront ainsi concédées à des tiers publics et privés pour des projets cadrés. 

La nouvelle caserne des pompiers bruxellois et de l'aide médicale urgente régionale sera construite avenue du Port, non loin du centre TIR.

Concrètement, le candidat concessionnaire dans cette zone doit accepter de développer son projet en collaboration avec le Comité de pilotage du Plan Canal (Cabinet du ministre-président, Port de Bruxelles, Société d’aménagement urbain, maître-architecte et Bruxelles développement urbain). Sur la base des lignes directrices de ce Comité de pilotage, le concessionnaire se charge ensuite d’intégrer les ambitions du Plan Canal dans son projet. 

9
projets
Neuf projets ont été identifiés pour être hébergés sur ce domaine intégré au Port de Bruxelles.

Dans ce cadre, 9 projets pilotes – dont celui du futur QG régional pour le Siamu ou du nouveau garage Citroën déjà construit – ont été identifiés pour être hébergés sur ce domaine intégré au Port de Bruxelles. Tous viseront à répondre, dans cette zone stratégique voisine du Port de Bruxelles, "aux enjeux régionaux d’une mixité nouvelle entre activité économique et les autres fonctions, comme le logement, les équipements ou les lieux récréatifs", insistent les autorités bruxelloises.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés