Forte hausse du chômage chez les jeunes en juillet à Bruxelles

Le chômage reste stable en juillet à Bruxelles, malgré une forte hausse parmi les jeunes.

Le nombre de chômeurs dans la capitale est resté stable en juillet, par rapport au même mois de 2019, malgré le coronavirus et une forte augmentation du chômage chez les jeunes, selon les données mensuelles d'Actiris.

Fin juillet, la Région bruxelloise comptait 87.628 chercheurs d'emploi pour un taux de chômage de 15,4%. Cela représente une diminution de 107 personnes par rapport à juillet 2019 (-0,1%) mais une augmentation mensuelle de 2.227 personnes (+2,6%).

"Si le chômage global n'augmente pas encore, cela s'explique par le fait que, pour l'instant, beaucoup d'employeurs font appel au chômage temporaire afin d'éviter des licenciements", souligne Actiris dans un communiqué. Ainsi, pour le mois de mai, la Belgique dénombrait environ 980.000 travailleurs au chômage temporaire, dont quelque 93.000 travailleurs bruxellois (soit 28,6% des salariés bruxellois), selon les estimations. Depuis le début de la crise du coronavirus, environ 370.000 indépendants ont bénéficié du droit passerelle, dont 46.000 bruxellois.

Le chômage des jeunes est néanmoins en forte augmentation dans la Région. Fin juillet, Bruxelles comptait 8.140 jeunes chercheurs d'emploi, soit 1.169 de plus que l'année précédente (+16,8%). Le nombre de jeunes inscrits pour la première fois après leurs études augmente de 48,6% par rapport à l'an dernier. "En cette période marquée par le coronavirus et par une baisse importante de l'activité économique, les opportunités d'emploi sont moins nombreuses, en particulier pour les jeunes qui arrivent sur le marché de l'emploi", souligne encore le service bruxellois de l'emploi.

Actiris a enfin reçu 2.664 offres d'emploi en juillet 2020, un nombre en recul de 5,5% par rapport à juillet 2019 mais en nette augmentation de 58,6% par rapport au mois d'avril.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés