Heysel: voici le nouveau parc des sports

©Omgeving, Atelier Ruimetijk Advies, Zwarts & Jansma Architecten et Witteveen+Bos Belgium.

Le plateau du Heysel va accueilir un parc des sports. Celui-ci regroupera un terrain synthétique de rugby/foot, un terrain de hockey avec tribune, une piste d’athlétisme, une zone récréative...

En marge des importants projets immobiliers de réhabilitation du plateau du Heysel baptisés NEO 1 et 2, la Région bruxelloise et la Ville de Bruxelles ont marqué voici deux ans leur souhait d’y redessiner une trame d’espaces verts plus harmonieux et étendus. Ils présentaient ce mercredi midi les premières esquisses et balises du projet retenu.

Le parc des sports - ou l’intégration des fonctions sportives dans un espace vert ouvert – doit devenir, d’ici 2021, une "trame fusionnelle publique" sur le plateau du Heysel redessiné par les opérateurs privés. Co-financé par le biais d’une société publique dédiée, il se concrétise: Ville et Région ont présenté de concert ce mercredi les grandes lignes de cet ensemble survitaminé. L’investissement porte sur 23 millions d’euros. Le début des travaux est prévu pour novembre 2018, par phases afin de permettre la continuité des activités sportives.

©Omgeving, Atelier Ruimetijk Advies, Zwarts & Jansma Architecten et Witteveen+Bos Belgium.

Présidé par le Bouwmeester Kristiaan Borret, le jury a retenu, pour dessiner le futur parc des sports sur base d’un cahier des charges imposé par la Ville et la Région, le projet présenté par l’association momentanée flamande regroupant Omgeving, Atelier Ruimetijk Advies, Zwarts & Jansma Architecten et Witteveen+Bos Belgium.

♦ Qu'est-ce qui va changer?

A terme, les 27 hectares du futur parc des sports seront divisés en différents modules indépendants reliés directement entre eux dans un cadre paysager qui connecte les différentes fonctions et intègre les courbes de niveaux du site. De nouveaux tracés pour piétons et cyclistes feront alors du Heysel un immense espace de promenade sur 70 hectares pour les Bruxellois. Il faut dire qu’on en est loin aujourd’hui, avec l’omniprésence dans le quartier de la voiture et du tarmac.

"L’agrandissement du Parc du Verregat de 15 à 21 hectares sera la première réalisation de notre ambition: à terme, la surface en espaces verts sera doublée" (Philippe Close, en charge du projet NEO à la Ville et futur bourgmestre)

Le parc public prévoit notamment un terrain synthétique de rugby/foot, un terrain et demi de hockey avec une tribune de 2.500 places, une piste d’entraînement d’athlétisme (400 m), un club-house fonctionnel, une zone récréative d’eau avec un jeu de cascades conduisant à un bassin d’orage et un parking de 200 places en sous-sol.

©Omgeving, Atelier Ruimetijk Advies, Zwarts & Jansma Architecten et Witteveen+Bos Belgium.

Pour Rudi Vervoort, l’actuel Ministre Président de la Région de Bruxelles Capitale, cette nouvelle étape confirme la volonté régionale de concrétiser NEO dans tous ses aspects, " y compris celui du développement durable ", et d’en faire un pôle d’attractivité économique régional qui renforce sa vocation internationale historique.

Les responsables publics fixent d’ores et déjà rendez-vous à l’automne prochain pour la prochaine étape du projet: la désignation du lauréat du concours lancé pour l’attribution du programme NEO 2. Celui-ci concerne la construction d’un centre de congrès et d’un hôtel.

©Omgeving, Atelier Ruimetijk Advies, Zwarts & Jansma Architecten et Witteveen+Bos Belgium.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect