Publicité

Isabelle Pauthier (Ecolo): "Il faut remettre l'ouvrage NEO sur le métier et le repenser intégralement"

Pour Isabelle Pauthier (Ecolo), "le débat sur ce projet-phare n'a pas eu lieu au moment opportun. Et aujourd'hui, les lignes ont bougé".

La députée Isabelle Pauthier, au nom du groupe Ecolo, réagit aux propos récents de Roald Aerden, à propos du projet de réaménagement du Heysel.

Le Groupe Ecolo bruxellois a lui aussi souhaité réagir aux propos du président de la scrl NEO publiés dans nos pages le week-end dernier. En son nom, la députée Isabelle Pauthier, qui connaît particulièrement bien le dossier pour avoir suivi de près toute sa genèse depuis la tour de contrôle de l'ARAU (Atelier de recherche et d'action urbaines), dit voir venir la tentative de certains de mettre dans la chaussure d'Ecolo le caillou d'un projet qui tâtonne depuis des années. "C'est un peu gros, comme ficelle. S'il faut chercher un responsable, c'est le projet lui-même!", réagit la députée bruxelloise.

"C'est un peu gros, comme ficelle. S’il faut chercher un responsable, c'est le projet lui-même!"
Isabelle Pauthier
Députée Ecolo

Selon elle, ce projet n'a jamais réussi à construire le consensus depuis son émergence, en 2010. Et, dès 2016, dans le cadre de la procédure de modification du PRAS (Plan régional d'affectation du sol), l'avis de la Commission régionale de développement (CRD) précisait que le débat sur ce projet-phare n'avait pas eu lieu au moment opportun. "Selon la CRD toujours, le Masterplan réalisé alors par le bureau KCAP et consorts n'a pas été soumis à concertation publique ni à l'avis des instances. Il a été directement traduit au sein d'un projet immobilier sans être inscrit dans le PRAS, d'une part, puis dans un PPAS (Plan particulier d'aménagement du sol, NDLR), d'autre part. Un choix a donc été opéré a priori, ce que la Commission regrettait. Tout comme nous, car cela donne lieu à une situation complexe et paradoxale, le programme immobilier détaillé anticipant celui du projet de PRAS sur cette zone prioritaire d'intérêt régional (ZIR 15)."

"Les lignes ont bougé"

Selon Ecolo toujours, cinq ans après cet avis détaillé – et négatif – de la CRD, rien n'a avancé concernant le cadre réglementaire. "Mais le contexte a, lui, profondément changé, reprend la députée: on ne peut pas continuer 'business as usual' comme si la crise n'avait pas eu lieu. Et la question même de la pertinence du centre commercial n'a jamais été démontrée."

Ecolo chiffre au passage à 40 millions d'euros la facture actuelle pour la ville et la Région des projets NEO1 et 2, dont la première pierre est encore loin d'être posée. Il constate que le gouvernement précédent et la scrl NEO n'ont pas réussi à créer les conditions de la réussite de ces projets, notamment en mettant en place un cadre urbanistique solide. "Monsieur Aerden parle de la modification du PRAS comme si c'était une formalité. Mais parlons de faits: cette modification a déjà été recalée à trois reprises devant le Conseil d'État (2015-2017-2020) dans le cadre de recours portés, entre autres, par l'UNIZO et les associations d'environnement urbain ARAU, IEB, BBL et BRAL.

"Pour nous, du point de vue de la démocratie urbaine, ce style de gouvernance pose clairement question et il faut radicalement le modifier, notamment en réinventant le plateau du Heysel dans une perspective paysagère et pertinente sur le plan économique, donc en y redimensionnant les infrastructures", conclut Isabelle Pauthier.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés