Jusqu'à 9.000 euros de prime pour les firmes bruxelloises du secteur événementiel

Le secteur de la culture s'était mobilisé le 25 juin dernier dans plusieurs villes du pays. ©Kristof Vadino

Le gouvernement bruxellois a validé jeudi une aide spécifique aux secteurs de l’événementiel, du monde de la nuit, du tourisme et de la culture, via la mise en place d’une nouvelle prime, pour un budget total de 30 millions d’euros.

Secrétaire d'État bruxelloise à la Transition économique, Barbara Trachte (Ecolo) annonçait samedi que la troisième vague d'aides régionales ciblerait le secteur événementiel au sens large. C'est confirmé: l'exécutif Vervoort a approuvé ce jeudi l'octroi d'une enveloppe globale de 30 millions d'euros aux secteurs événementiel, touristique et culturel. Les montants des primes seront compris entre 3.000 et 9.000 euros, en fonction de la perte du chiffre d'affaires de l'entreprise.

30
Millions d'euros
L'exécutif Vervoort a approuvé ce jeudi l'octroi d'une enveloppe globale de 30 millions d'euros aux secteurs événementiel, touristique et culturel.

Plusieurs critères d'octroi ont été fixés comme le fait d'occuper moins de 50 ETP et de relever de certains secteurs. Parmi la petite trentaine de codes NACE sélectionnés, il y a des activités très diverses comme les services de traiteurs, les discothèques, les voyagistes, les organisations de congrès, la réalisation de décors, les services spécialisés dans le son et l'éclairage ou encore la gestion de salles de théâtre et de concerts, la gestion des musées et les activités foraines.

"Afin de compléter ce dispositif et d’apporter un soutien plus large aux établissements de plus grande taille de ces secteurs et sous-secteurs, on réfléchit à la mise en place d’une mission déléguée qui permettra à finance.brussels de leur octroyer des prêts à taux très réduits."
Barbara Trachte
Secrétaire d'État bruxelloise à la Transition économique (Ecolo)

"Afin de compléter ce dispositif et d’apporter un soutien plus large aux établissements de plus grande taille de ces secteurs et sous-secteurs, on réfléchit à la mise en place d’une mission déléguée qui permettra à finance.brussels de leur octroyer des prêts à taux très réduits", précise Barbara Trachte.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés