L'administration régionale bruxelloise cherche un nouveau QG

©Photo News

Ça y est: le cahier des charges ciblant le nouveau centre administratif de la Région bruxelloise a été publié ce mardi. Il vise un déménagement des services administratifs régionaux à l'automne 2020. Les offres doivent être rentrées pour le 20 juin. La décision finale devrait tomber début 2019.

©Photo News

La Région de Bruxelles-Capitale a enfin publié ce mardi l’appel à marché public que les professionnels du secteur – et les fonctionnaires - attendent depuis des mois voire des années. Pour reloger décemment et centraliser ses services actuellement dispersés dans le Centre de communication Nord (CCN), en état de délabrement avancé, et dans le City Center, le secrétaire général du service public régional (SPRB), Christian Lamouline (cdH), annonce rechercher un immeuble de bureaux durable de quelque 47.500 m² bruts (GLA) incluant 150 places de parking pour voitures et une brasserie-restaurant.

Critères serrés

Dépassés les habituels critères couramment listés aujourd’hui, arrivent ceux qui réduisent drastiquement l’offre existante. D’abord le délai: pour être retenu, l’immeuble proposé - existant ou pour lequel une demande de permis d’urbanisme a été déposée antérieurement à l’envoi du présent appel à manifestation d’intérêt - devra permettre l’installation des agents régionaux pour la fin octobre 2020 au plus tard, aménagements compris. Il devra évidemment être localisé en Région bruxelloise, mais pas seulement: il sera logé de préférence à l’intérieur du Pentagone, aux environs directs de la gare du Midi ou du Nord ou dans le quartier européen. Selon un expert du marché bruxellois, le nombre d'immeubles qui pourraient répondre aux conditions listées ne dépasserait pas les cinq doigts de la main.

©Photo News

Quant aux modalités financières, la porte reste ouverte à quasi tous les montages, de l’achat pur et dur à la location avec transfert de propriété à l’issue du bail. La cession des droits de propriété des parts détenues par la Région dans le complexe CCN peut également intervenir dans le montage financier proposé. Cette clause pourrait tout particulièrement intéresser AXA Belgium, qui jouit d’un droit de préemption sur le morceau du CCN dont elle n’est pas encore propriétaire. Mais d’autres candidats, au vu du cahier des charges, tiennent la corde. On ne citera ici que le projet Brouckère Tower porté par Whitewood, idéalement situé boulevard Anspach et dont le gabarit et le programme de rénovation ‘collent’ remarquablement avec l’appel à marché tombé cette semaine.

Délais très courts

Attention, les candidats qui pensent remplir les critères exigés ont 15 jours à peine pour remettre offre au SPRB. Passé ce délai, une première visite de tous les immeubles qui répondent aux exigences mentionnées dans l’appel d’offres sera organisée après l’été. Le choix définitif devrait donc tomber début 2019, avant d'être avalisé par le gouvernement juste avant les élections régionales. Seront pris en compte pour la décision finale engageant l’administration régionale pour des décennies sans doute les aspects financiers, le caractère fonctionnel de l’immeuble (surfaces, confort, luminosité, équipements...), sa performance énergétique, son caractère emblématique, sa localisation, son accessibilité, la qualité de l’espace d’accueil du public et le planning de livraison. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect