L'Enseignement relogé avenue du Port? Le ministre persiste et a signé

Le ministre Flahaut argue du "caractère d’urgence du dossier" et d’une stratégie mûrement réfléchie et dûment programmée pour faire face aux besoins futurs des services de l’Enseignement qui devraient compter dès 2019 plus de 2.500 agents. ©Photo News

Lors de la séance du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles du 7 février, un des points à l’ordre du jour concernait la relocalisation des services généraux de l’Enseignement. La répartition suivante, proposée par le ministre de la fonction publique André Flahaut (PS), a été approuvée.

Dans les étages du City Center, au-dessus et à l’entour du centre commercial City 2, propriété d’AG Real Estate, sera maintenu le Secrétariat général de l’Enseignement organisé. Celui-ci devrait être rejoint par la Direction générale des personnels de l’Enseignement organisé et par le Secrétariat général des Infrastructures scolaires.

Quant à l’immeuble situé au n°16 de l’avenue du Port à Molenbeek, le ministre Flahaut a tout récemment signé le bail avec le propriétaire des murs, IRET Development. Questionné sur le sujet, le Cabinet confirme la signature d’un bail long terme (25 ans fermes) selon les termes déjà avalisés par le Gouvernement, soit un coût au m² oscillant entre 125 et 160 euros suivant la façon dont on mesure les superficies occupées, qui avoisinent les 10.000 m². "Et voilà, c’est plié! La Fédération Wallonie-Bruxelles va mettre 15 à 20 millions d’euros dans la poche du propriétaire, qui peut désormais afficher à la vente ses murs, avec un rendement garanti durant plus de 20 ans. Et je peux vous assurer que ça va partir comme une couque !… ", lâche un agent immobilier qui suit le dossier depuis des mois.

Dans un premier temps, on logera à l’avenue du Port les services de l’Administrateur général de l’Enseignement, de la future DG du Pilotage de l’Enseignement (tous deux sortant du City Center) et le futur secrétariat général du Numérique (CRP et EAD) qui, lui, quitterait le bâtiment Lavallée 1 (Les Ateliers), voisin de l’Espace 27 Septembre. Les y rejoindraient également deux services (SFMQ et AEQES) actuellement casernés dans les murs de l’Espace 27 Septembre, sur le boulevard Léopold II. A terme, l’immeuble devrait accueillir 450 personnes. Quant aux services actuellement logés dans l’immeuble de la rue du Meiboom 16, arrivé en fin de bail, ils seraient notamment rassemblés à l’Espace 27 Septembre et au Lavallée. Tous ces déménagements auraient lieux entre mai et l’été 2018.

Plusieurs observateurs extérieurs se posent la question de savoir pourquoi avoir orchestré si rapidement – et sans appel à marché public en bonne et due forme alors que la dépense globale le justifie largement - ce grand chambardement. D’autant, avancent certains que les murs du City Center, loués au prix fort - plus de 240 euros le m²- jusqu’en 2025 (date de fin de bail) resteront à moitié vides.

Le ministre Flahaut argue pour sa part du "caractère d’urgence du dossier" et d’une stratégie mûrement réfléchie et dûment programmée pour faire face aux besoins futurs des services de l’Enseignement qui devraient compter dès 2019 plus de 2.500 agents. Une stratégie que plusieurs experts privés continuent à qualifier de "hors de prix et à trop long terme" pour les caisses d’une Fédération qui est loin d’en avoir les moyens financier, a fortiori en pleine mise en place de la réforme du financement des Communautés et des Régions suite au transfert des missions et compétences fédérales.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content