Publicité

L'offre de transports publics intégrée à l'application Uber

Bus, trams, métros et trains ainsi que la marche à pied viennent donc s'ajouter aux services de micro-mobilité déjà disponibles via l'application. ©Photo News

Uber intègre dans son application l'offre de transports publics pour se déplacer en Région bruxelloise.

La société Uber a annoncé le lancement d'une nouvelle fonctionnalité en Région bruxelloise. À partir de ce jeudi, les utilisateurs pourront planifier un trajet avec des informations en temps réel sur les transports publics, directement intégrés dans l'application mobile.

Bus, trams, métros et trains ainsi que la marche à pied viennent donc s'ajouter aux services de micro-mobilité Lime (vélos et trottinettes) déjà disponibles sur la plateforme Uber. "L'objectif principal de cette fonctionnalité est de faire le meilleur usage possible des différentes options de mobilité à Bruxelles. Elle vise également à réduire les embouteillages et à lutter contre la pollution atmosphérique dans la capitale en réduisant la possession de voitures individuelles", fait valoir Laurent Slits, CEO d’Uber Belgique.

Pour rappel, la firme californienne est en mauvaise posture dans la capitale. En début d'année, la Cour d'appel de Bruxelles a qualifié le système de Platform Rider Association (PRA) mis en place par Uber de fraude à la loi. On attend encore le résultat des deux questions préjudicielles posées à la Cour constitutionnelle pour voir si la législation bruxelloise est compatible avec la liberté d'entreprendre.

Dans ce contexte compliqué, le leader des applications LVC tente-t-il de faire bonne figure en se profilant comme un acteur favorisant la multimodalité chère aux autorités bruxelloises? Pas forcément. Cette stratégie MAAS (Mobility as a Service) dépasse largement le marché belge, la fonctionnalité intégrant les transports collectifs existant déjà à New York depuis 2019.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés