La Bourse de Bruxelles ferme pour travaux

Le Palais de la Bourse de Bruxelles ne pourra accueillir des visiteurs qu'en 2023.

Le coup d'envoi des travaux de la Bourse est donné ce mercredi, avec pour objectif d'en faire un pôle culturel et économique qui aura notamment son musée de la bière.

Les lions du Palais de la Bourse accueilleront de nouveau le grand public au printemps 2023. Mais avant cela, le bâtiment historique de la capitale passera par la case rénovation. Au programme, la création d'une grande galerie au rez-de-chaussée ainsi que d'un musée de la bière, auquel participeront une centaine de brasseurs belges. Après la rénovation du piétonnier, celle de la Bourse va permettre de "renforcer l'attrait patrimonial et touristique du centre-ville", promet Rudi Vervoort, ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale. À terme, 300.000 visiteurs y seront attendus chaque année

36 millions hors TVA
36 millions d'euros hors TVA
C'est ce que devrait coûter les rénovations de la Bourse de Bruxelles.

Depuis son rachat par la Ville de Bruxelles en 2010 pour 4 millions d'euros, le bâtiment avait bénéficié de la coopération de plusieurs niveaux de pouvoir afin d'obtenir les permis nécessaires quant à sa rénovation. Et c'est chose faite, puisque les travaux ont débuté ce mercredi avec comme date butoir le printemps 2023. Si de petits travaux de démontage ont déjà lieu, la rénovation proprement dite débutera cet été.

Pour la première fois, les 12.000 m2 d'espace seront entièrement occupés, souligne Philippe Close (PS), le bourgmestre bruxellois. Un accès sera créé par le niveau -1 au site archéologique Bruxella 1238. Au rez-de-chaussée, une grande galerie publique fera office de passage entre la Grand-Place et le piétonnier, sans oublier le musée de la bière, qui occupera les deuxième et troisième étages.

Côté financement, le projet va coûter 36 millions d'euros hors TVA, provenant de la Région (11 millions), de la Ville, de Beliris et de 30 brasseurs privés (5 millions). À noter que les négociations sont toujours en cours concernant le montant exact alloué par Beliris. L'ouverture du bâtiment devrait fournir 40 emplois, précise-t-on en coulisse.

La particularité du projet est de combiner "espace public et pôle d'attractivité économique".
Khalid Zian
Echevin du patrimoine public de la Ville de Bruxelles

"Belgian Beer World"

La particularité du projet est de combiner "espace public et pôle d'attractivité économique", relève Khalid Zian, échevin du patrimoine public de la Ville de Bruxelles. Dans le futur musée de la bière, 104 brasseurs, en plus des 30 brasseurs d'origine, apporteront une cotisation afin d'être mis en avant dans une boutique située au rez-de-chaussée. Ce musée est "un concept qui a fait ses preuves à l'étranger, qui fait partie de notre patrimoine et qui va permettre un renouveau des microbrasseries", conclut Charles Leclef, aux commandes de la brasserie Het Anker. Le prix du ticket devrait coûter 18 ou 19 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés