La Région bruxelloise vise 11.000 bornes de recharge d'ici 15 ans

Il est prévu que le financement de la recharge en voirie soit "supporté par ses utilisateurs et pas par l’ensemble des Bruxellois". ©BELGA

Environ 11.000 bornes (22.000 points de recharge) pour véhicules électriques devraient être déployées à l'horizon 2035 en Région bruxelloise.

Encourager le recours aux véhicules électriques est une chose. S'assurer qu'ils disposent d'une infrastructure de recharge efficace en est une autre. Afin d'avoir un objectif en vue, le gouvernement bruxellois vient d'approuver une stratégie sur la question.

Mais que contient-elle? À l'horizon 2035, quelque 11.000 bornes avec deux points de recharge devront être déployées en Région de Bruxelles-Capitale. D'après l'exécutif, ce nombre devrait être suffisant pour répondre aux besoins des propriétaires de voitures électriques, qu'ils soient riverains, navetteurs ou visiteurs.

Cartographie régionale

Précision importante: ces infrastructures ne devront pas toutes être installées sur la voie publique. "Tout ce qui sera placé en dehors de la voirie et rendu accessible au public pourra être déduit de ce nombre", peut-on lire dans la note. Autrement dit, le privé est invité à apporter sa pierre à l'édifice.

11.000
bornes de recharge
La Région bruxelloise devrait disposer de 11.000 bornes de recharge pour véhicules électriques d'ici 15 ans.

Quelle que soit la méthode de comptage, l'ambition reste réelle. Aujourd'hui, moins de 400 bornes, majoritairement privées, sont en effet disponibles dans les dix-neuf communes bruxelloises. Pour atteindre les 11.000, il en faudra environ 700 de plus chaque année.

Pour s'assurer d'un déploiement homogène d'ici 2035, une cartographie de répartition va être élaborée. Dans une première phase, les lieux stratégiques où placer les bornes seront identifiés ex nihilo. Ensuite, les infrastructures devraient principalement être installées dans des lieux demandés par les utilisateurs, qui signaleront les "trous" dans le réseau.

En ce qui concerne les placements en dehors de la voirie, des concertations avec les parties prenantes auront lieu dès septembre, annoncent les ministres de l'Environnement Alain Maron (Ecolo) et de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen).

Bornes alimentées à l'énergie verte

Autre ambition contenue dans le texte: l'ensemble de l'électricité fournie sur les bornes sera produite à partir d'énergie renouvelable. Les modalités permettant d'y parvenir sont cependant encore à l’étude. 

En termes de distribution toujours, la note assure que le réseau bruxellois est déjà adapté pour accueillir les besoins identifiés en matière de recharge. Une nuance toutefois: à 86% équipé en 230V, le réseau existant ne devrait permettre des recharges semi-rapides (nécessitant 400V) que dans un nombre limité d'endroits .

Quant au financement des bornes, il est prévu qu'il soit "supporté par ses utilisateurs et pas par l’ensemble des Bruxellois". La manière d'y parvenir devra cependant, là aussi, encore faire l'objet d'une réflexion.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés