La Stib s'ouvre aux cartes bancaires sans contact

©Photo News

Une phase pilote sera lancée début 2020 afin de permettre aux touristes et aux voyageurs occasionnels d'emprunter les transports en commun bruxellois sans devoir acheter un titre de transport. Les cartes bancaires NFC serviront de ticket.

De plus en plus de cartes bancaires disposent de la NFC, une technologie de communication radio qui permet de réaliser des paiements jusqu'à 25 euros sans contact et sans devoir introduire de code PIN.

Les cartes et terminaux NFC sont reconnaissables à ce symbole. ©Bancontact

La Stib voit dans cette technologie une façon d'encourager l'usage occasionnel des transports publics et lancera, début 2020, un projet pilote dans le réseau métro et sur la ligne 12, qui relie Brussels Airport au quartier européen. Un appel à volontaires permettra d'étrenner le système qui devrait, si tout se passe bien, être généralisé sur l'ensemble du réseau dans le courant de l'année. 

Tant les cartes de crédit que de débit

Concrètement, un validateur dédié sera ajouté aux validateurs classiques Mobib. Les voyageurs qui disposent d'une carte Bancontact, Visa ou MasterCard équipée de la NFC n'auront qu'à poser leur carte sur le terminal pour que le prix d'un ticket un voyage (2,10€) soit débité. En cas de contrôle, les agents disposeront d'un appareil ad hoc, le paiement n'étant pas traité de la même manière qu'une validation via un abonnement Mobib.

38%
des cartes de débit sont équipées de la NFC
Fin 2018, 38% des cartes de débit et 22% des cartes de crédit disposaient de la technologie sans contact. Ce taux est de 100% aux Pays-Bas.

"Nous voulons faciliter l'utilisation spontanée des transports", explique Françoise Ledune, porte-parole de la Stib. "Nous visons les touristes et les personnes qui n'ont pas de carte Mobib. Prenons, par exemple, le cas de quelqu'un qui dépose sa voiture à l'entretien et qui, exceptionnellement, prend le tram pour se rendre au travail. Passer sa carte de banque sur le validateur suffira, pas besoin d'anticiper." L'espoir étant d'attirer ainsi de nouveaux clients réguliers.

La Stib ne souhaite pas dévoiler le montant investi dans le projet mais estime pouvoir obtenir un retour sur investissement en cinq ans.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n