Le budget bruxellois des primes Énergie rehaussé de 50% en 2020 et 2021

Alain Maron (Ecolo) l'avait annoncé en juin dernier: la relance économique en Région bruxelloise passera par la construction durable. Preuve en est l'augmentation des budgets alloués aux primes Énergie qui se focalisera sur les porteurs de projet identifiés comme ayant le plus besoin de cet incitant. ©BELGA

Comme annoncé au début de l'été, le budget des primes Énergie est rehaussé de 8 millions d'euros. Les montants supplémentaires seront réservés aux particuliers aux revenus limités, ainsi qu'aux collectivités.

Alain Maron (Ecolo) l'avait annoncé en juin dernier: la relance économique en Région bruxelloise passera par la construction durable. Il était notamment question de pousser la relance des demandes de rénovation énergétique en augmentant les budgets disponibles pour les primes. Ce jeudi, le gouvernement bruxellois a confirmé qu'un budget supplémentaire de 8 millions d’euros viendra compléter celui déjà alloué de 18 millions d’euros en 2020. Un budget additionnel de 8 millions d’euros est également prévu en 2021. Soit une hausse de près de 50% du budget sur ces deux années.

La décision vise un double objectif: soutenir le secteur de la construction particulièrement touché par la crise sanitaire et poursuivre la transition énergétique du bâti bruxellois. Il s'agira en outre d'une mesure sociale puisque les montants supplémentaires seront réservés aux bénéficiaires dits de catégorie C, à savoir les particuliers aux revenus limités, les copropriétés, les AIS, le Fonds du Logement, les Sociétés Immobilières de Service Public, les propriétaires bailleurs mais aussi les collectivités (maisons de repos, crèches, écoles , universités, hautes écoles, maisons d’accueil, centres sportifs et entreprises de travail). "Il s’agit donc également d’une mesure sociale qui permettra une aide structurelle aux ménages, propriétaires ou locataires, ayant du mal à payer leurs factures d’énergie, en réduisant leur consommation", insiste le cabinet du ministre bruxellois de l'Environnement.

Un bonus pour les travaux simultanés

Très concrètement, les porteurs de projets concernés recevront un bonus de 25% du montant de la prime existante sur les primes "audits énergétique" et "isolation". Cette augmentation passera à 50% sur le bonus "isolant naturel". Le plafond, fixé hors bonus à 50% de la facture, est augmenté à 70%. Enfin, un nouveau bonus est créé pour encourager la réalisation de plusieurs travaux simultanément. Le montant des primes sera majoré de 10% pour les catégories A et B et de 20% pour la catégorie C.

"La transition en cours doit se faire à la fois en soutenant l’économie et les emplois locaux, en protégeant l’environnement et le climat et en améliorant les conditions de vie des personnes précarisées. Il n’y aura pas de transition climatique sans justice sociale."
Alain Maron
Ministre bruxellois de l'Environnement et de l'Énergie

L'écologiste rappelle que cette augmentation du budget des primes s'ajoute à la décision prise en juin d’investir 2 millions dans la formation en construction circulaire, dans le cadre de la stratégie de rénovation des bâtiments. "La transition en cours doit se faire à la fois en soutenant l’économie et les emplois locaux, en protégeant l’environnement et le climat et en améliorant les conditions de vie des personnes précarisées. Il n’y aura pas de transition climatique sans justice sociale", commente Alain Maron.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés