Le cdH compte sur Philippe Malherbe à Bruxelles

©BELGA

L’ancien présentateur et rédacteur en chef de RTL sera deuxième sur la liste régionale du cdH à Bruxelles. Un premier pas en politique dans la liste tirée par Céline Fremault, actuelle ministre de l’Environnement et de la Qualité de vie.

L’annonce a précédé la présentation officielle des listes du parti humaniste de quelques jours. Philippe Malherbe rejoint les rangs du parti, répondant ainsi à l’appel de la chef de file Céline Fremault. "Je me fixe un sacré défi, je passe de l’autre côté" nous explique l’ancien journaliste.

"Je suis sûr qu’un vent nouveau va souffler pour notre parti, insufflé par la nouvelle présidence de Maxime Prévot et toute son équipe."
Philippe Malherbe

Effectivement, le challenge est énorme: le cdH accuse, à Bruxelles, un score historiquement bas: 4,3%, selon le dernier baromètre publié par Ispos-RTL-Le Soir. En dessous du seuil d’éligibilité des 5%, donc. "Mais je suis sûr qu’un vent nouveau va souffler pour notre parti, insufflé par la nouvelle présidence de Maxime Prévot et toute son équipe", explique, enthousiaste, Philippe Malherbe. "Je me donne un gros coup de fouet, j’aurais pu décliner et rester chez moi." Refuser l’appel, comme il y a dix ans. Joëlle Milquet l’avait alors contacté pour rejoindre la liste fédérale. "À l’époque je travaillais, j’aimais mon boulot, je ne voulais pas le quitter. Maintenant c’est différent, j’ai quitté RTL, j’ai tout le temps nécessaire pour m’investir dans la vie politique et dans la Région bruxelloise".

Le parti en déroute

Si le challenge est énorme pour l’homme, il l’est aussi pour le parti. Ce scrutin pourrait coûter très cher au cdH, d’autant plus en Région bruxelloise où l’éligibilité est, pour le moment, remise en question. Alors il brasse large, établit une stratégie pour choisir "le moment opportun pour faire apparaître de nouvelles têtes" nous explique-t-on du côté des humanistes. Philippe Malherbe ne sera donc pas le seul. "Mais pour l’heure nous ne pouvons pas communiquer. Maxime Prévot est toujours en consultation".

Car les inconnues sont nombreuses, et les hypothèses aussi. Le nouveau président avait déclaré vouloir voir Joëlle Milquet tirer la liste pour la Chambre. La principale intéressée s’était pourtant dite attirée par la liste européenne. Une position convoitée également par Benoît Lutgen.

Mercato annoncé

Le transfert de personnalités de la société civile demeure chose courante, avec un objectif souvent clair: compter sur la notoriété pour attirer l’électeur. DéFI avait lancé le mouvement en annonçant la candidature du philosophe et directeur de Myria, François de Smet.

Mais le passage du journalisme à la politique reste sans doute le plus courant et en rappelle d’autres, avec des résultats plus ou moins convaincants. Concernant le transfert RTL-cdH, on peut citer l’exemple d’Anne Delvaux, l’ancienne présentatrice passée par le Sénat et le Parlement européen. Elle s’est désormais retirée de la vie politique après avoir été évincée de la tête de liste européenne par Claude Rolin.

Autre figure bien connue du grand public, l’ancien journaliste Olivier Maroy avait quitté la RTBF pour rejoindre les rangs du MR. Il est aujourd’hui chef de file du parti au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Côté flamand, l’ancien rédacteur en chef de la VRT Siegfried Bracke siège désormais à la présidence de la Chambre sous l’étiquette N-VA.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect