Le gouvernement bruxellois au chevet de l'horeca

©EPA

Le secteur, qui souffre depuis les attentats de mars dernier, va bénéficier de nouvelles mesures de soutien, approuvées par le gouvernement de la Région Bruxelles-Capitale.

Depuis les attentats du 22 mars dernier, l'horeca fait grise mine. Pour venir en aide au secteur, le gouvernement bruxellois vient de confirmer la mise en place de nouvelles mesures de soutien.

©BELGA

Tout d'abord, le gouverneement Vervoort a décidé de prolonger la levée de la taxe communale appliquée au secteur hôtelier, appelée "City tax", et ce jusqu'à la fin de l'année civile 2016. Cette annulation de taxe avait été mise en place dans la foulée des attentats, et il était prévue qu'elle prenne fin six mois plus tard. Pour la rendre effective, le gouvernement régional compensera cette taxe auprès des communes, à hauteur de 27 millions d'euros. Les 19 communes devront toutes marquer leur accord sur leur participation au mécanisme de compensation.

entre 25 et 30%
la baisse du chiffre d'affaires de l'horeca bruxellois trois mois après les attentats

Une autre mesure, destinée cette fois aux cafetiers et aux restaurateurs situés dans la zone touristique de Bruxelles, vise à lever la taxe sur les terrasses durant les mois de juillet, août, et septembre. 

Un bol d'air frais pour un secteur d'activité qui, trois mois après les attentats, affichait entre 25 à 30% de baisse de son chiffre d'affaires, selon Yvan Roque, président de la Fédération Horeca Bruxelles.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés