Le MR recrute Nadia Geerts en pleine polémique sur la laïcité des services publics

Nadia Geerts enfile la tunique bleue. ©BELGA

La philosophe et chroniqueuse Nadia Geerts rejoint les rangs réformateurs, et plus précisément le Centre Jean Gol, où elle se penchera sur les problématiques relatives à la laïcité de l'État.

Le Mouvement réformateur et son président Georges-Louis Bouchez avaient convoqué la presse en grande pompe ce vendredi. Le parti annonçait l'arrivée "d'une personnalité de référence dans le combat pour la neutralité de l'État". Un transfuge présenté au lendemain de la décision du gouvernement bruxellois de ne pas aller en appel de la décision de justice condamnant la Stib pour discrimination.

"Les partis de gauche font preuve d'un mix d'angélisme et de clientélisme qui font que rien ne bouge face à la fragilisation de la neutralité de l'Etat."
Nadia Geerts
Conseillère du Centre Jean Gol

Alors qu'il maintient une position laïque dure dans ce débat, le parti engage Nadia Geerts, militante laïque, auteure et professeure. Celle-ci avait suscité une violente campagne de dénigrement sur les réseaux sociaux en début d'année en raison de son soutien à Samuel Paty, l'enseignant français décapité pour avoir montré des caricatures du prophète Mahomet en classe afin d'illustrer un débat sur la liberté d'expression.

Fragilisation de la neutralité de l'Etat

Elle entre aujourd'hui en politique en tant que conseillère au centre d'études Jean Gol, au sein duquel elle traitera plus spécifiquement des problématiques relatives aux droits et libertés fondamentaux et à la laïcité de l'Etat.

Invitée à réagir sur la condamnation de la Stib et la réaction du gouvernement Vervoort, elle a décoché ses premières flèches à l'attention de la majorité bruxelloise. "Les partis de gauche font preuve d'un mix d'angélisme et de clientélisme qui font que rien ne bouge face à la fragilisation de la neutralité de l'Etat", a commenté Nadia Geerts. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés