Le recours d'Uccle contre la fermeture du Bois de la Cambre confirmé

La Ville de Bruxelles teste depuis le 15 septembre un nouveau plan de circulation dans le Bois de la Cambre visant à y réduire le trafic automobile. ©EPA

Le collège ucclois a décidé, ce jeudi, d'aller en recours contre la fermeture du Bois de la Cambre. Il n'y a pas eu de consensus, selon nos informations, mais le MR et le cdH l'ont emporté face à Ecolo.

Fin août, le bourgmestre d'Uccle Boris Dilliès (MR) avait fait savoir qu'il était prêt à saisir les tribunaux dans le dossier du Bois de la Cambre. Réuni ce jeudi matin, le collège ucclois a confirmé sa volonté d'intenter un recours contre la décision de la Ville de Bruxelles de fermer la majorité des axes du Bois au trafic automobile. Il n'y a pas eu de consensus selon nos informations, mais le MR et le cdH l'ont emporté face aux écologistes.

Boris Dilliès demandait, par exemple, que la Ville procède à deux tests différents, dont l'un correspondant au scénario de Good Move.

Pour mémoire, la Ville de Bruxelles teste depuis le 14 septembre un nouveau plan de circulation laissant uniquement l'avenue de Diane accessible, en double sens, aux voitures. Par la voix de son maïeur libéral, Uccle avait clairement marqué sa désapprobation estimant que les alternatives proposées n'avaient pas été suffisamment prises en compte lors de la concertation.

Boris Dilliès demandait, par exemple, que la Ville procède à deux tests différents, dont l'un correspondant au scénario de Good Move. Le plan régional de mobilité prévoit, en effet, la possibilité pour les automobilistes de rallier l'avenue Franklin Roosevelt depuis la Drève de Lorraine via un morceau de l'avenue de Boitsfort et l'avenue du Brésil.

Collège souverain

Comme il s'agira d'une action en référé introduite devant le tribunal de première instance de Bruxelles, la décision du collège n'aura pas besoin d'être ratifiée par le conseil communal. Sur le fond, le collège ucclois demande plus de transparence sur les outils d'évaluation qui seront utilisés par la Ville pour conclure de la réussite ou de l'échec de la phase de test en cours.

En attendant les conclusion d'un experts, le collège réclame aussi l'ouverture de la boucle sud du Bois entre l'avenue du Brésil et la chaussée de la Hulpe ainsi que la désignation d'un bureau d'expertise indépendant qui devra donner ses conclusions sur un test satisfaisant les attentes des deux communes concernées.

Le cdH arbitre

Dans un communiqué, le maïeur ucclois précise que "cette décision, liée uniquement à l’attitude de la Ville, ne remet nullement en cause l’excellente collaboration au sein de la majorité qui entend continuer à travailler conformément à sa déclaration de politique générale dans l’intérêt de la population uccloise." De quoi minimiser les divisions au sein du collège? Dans ce dossier, c'est le cdH qui a pu jouer les arbitres avec Daniel Hublet, son seul échevin. Médecin spécialiste, ce dernier s'est dit sensible à l'impact de la fermeture du Bois sur les services d'urgence de l'hôpital Sainte-Elisabeth.

Philippe Close: "Le recours de la 'majorité divisée' d'Uccle est prématuré"

Le recours introduit par la "majorité divisée" de la commune d'Uccle est prématuré en regard de l'évaluation qui a été promise, a affirmé jeudi le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close (PS).
Philippe Close a souligné qu'il maintiendrait ouverte la voie de la concertation avec les communes concernées, malgré la voie judiciaire empruntée par Uccle.

Selon le bourgmestre bruxellois, l'évaluation du plan se fera à l'aide de toutes les données disponibles au sujet des trajets et des fréquences pour vérifier si des phénomènes de congestion se produisent. Les critères d'évaluation seront fixés en concertation avec les autres communes parmi lesquelles Uccle et Rhode-Saint-Genèse, a-t-il, encore dit. Se voulant prudent, M. Close a enfin dit que jusqu'ici, la chaos annoncé n'était pas observé.

La phase de test

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés