Publicité
Publicité

Le secteur bruxellois des taxis veut embaucher 600 chauffeurs Uber

Il n'est pas question de légaliser l'activité d'Uber pour le secteur des taxis bruxellois, qui assure avoir des solutions pour éviter le bain de sang social annoncé par la multinationale.