Les terrasses, écoles et hôpitaux bruxellois sous surveillance renforcée

©REUTERS

Les soldats qui assurent la surveillance de Bruxelles depuis le 22 mars redoublent de vigilance autour des terrasses, des écoles et des hôpitaux depuis le début du ramadan.

Ces prochaines semaines, les agents de police et les militaires surveilleront de manière rapprochée les terrasses, les écoles et les hôpitaux de Bruxelles, écrit lundi Het Laatste Nieuws.

A la demande de la police, les soldats impliqués dans la surveillance de la capitale depuis les attentats du 22 mars ont reçu pour consigne de redoubler de vigilance autour des terrasses - qui risquent d'être bondées pendant l'Euro de football -, des écoles et des hôpitaux.

Fin mai, l'organisation Etat islamique avait appelé ses partisans à perpétrer des attentats en Occident pendant le ramadan, qui a commencé la semaine dernière et s'achèvera le 5 juillet.

Le niveau de la menace terroriste en Belgique n'a toutefois pas été revu à la hausse et s'élève toujours à 3 sur 4 ("menace sérieuse, possible et vraisemblable"). A plusieurs endroits stratégiques, comme certaines ambassades, le niveau a même été abaissé de 3 à 2+.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés