Publicité
interview

Olivia P'Tito (Bruxelles Formation): "Former des gens à la construction, on ne demande que cela !"

La directrice de Bruxelles Formation Olivia P'Tito revient sur l'année 2020 qui a permis d'augmenter la formation en ligne, grande gagnante de la crise. ©Kristof Vadino

La directrice de Bruxelles Formation, Olivia P'Tito, plaide pour que le revenu de formation passe l'an prochain de deux à trois euros de l'heure pour les filières en pénurie.

"On s'en est globalement bien sorti pendant cette année fortement bouleversée", déclare Olivia P'Tito. Selon le rapport annuel 2020 de Bruxelles Formation, on compte "seulement" 17% de stagiaires formés en moins que l'année précédente malgré le nombre important de cours suspendus en raison du covid. Forcément, certaines formations ont été plus pénalisées que d'autres. "C'est le cas notamment du secteur secondaire où il est nécessaire d'être présent sur place. Il était, par exemple, impossible de poursuivre le volet pratique en logistique", illustre la directrice de Bruxelles Formation.

Sur les 2.500 stagiaires qui suivaient une formation en centre à l'époque du premier confinement, 800 avaient pu être maintenus d'emblée dans un format à distance. "Nous avons récolté ce que nous avons semé", fait valoir Olivia P'Tito. Selon elle, la création, en 2015, du service BF TICE visant à l'accompagnement des formateurs pour une appropriation du numérique et de nouvelles pratiques pédagogiques a permis de basculer plus rapidement vers des formations en ligne. "Les formateurs n'ont pas manqué de créativité. Certains ont remplacé les syllabus par des montages vidéos reprenant les moments clés de la formation. À l'inverse, d'autres ont utilisé WhatsApp si c'était l'outil le plus accessible pour leurs stagiaires."

8,22/10
La note de satisfaction des usagers de Bruxelles Formation s'est stabilisée à 8,22/10, contre 8,32 en 2019.

Bruxelles Formation a d'ailleurs stabilisé sa note de satisfaction globale des usagers avec un résultat de 8,22/10 contre 8,32 en 2019. "Les stagiaires ont souligné l'adaptation et la disponibilité des équipes. Le taux de présence à distance était d'ailleurs impressionnant. Les gens n'ont pas lâché", souligne Olivia P'Tito qui rappelle que 275 PC ont été prêtés par Bruxelles Formation et que les opérateurs télécoms ont octroyé gratuitement des accès internet.

Boom de l'offre en ligne

L'offre existante de formation 100% en ligne a connu un véritable boom en 2020. Le nombre de chercheurs d'emplois inscrits, dont deux tiers de femmes, est passé de 1.479 en 2019 à 2.079 en 2020, soit une hausse de 40%. Rendue gratuite pour les travailleurs durant la crise, la formation en ligne en a attirés plus de 1.500 contre une soixantaine l'année d'avant. "Un tiers était issu du secteur horeca, ce qui est assez cohérent. Le nombre de travailleurs qui se forment en ligne est encore en hausse. Grâce au plan de relance bruxellois, cela reste gratuit pour eux en 2021."

"Plus de la moitié des stagiaires ont un statut BIM. Des personnes qui ne mangent pas le matin, qui perdent leur logement ne peuvent pas s'investir dans leur formation."
Olivia P'Tito
Directrice de Bruxelles Formation

Les formations en présentiel ont repris en février 2021, sur base dérogatoire. Encore aujourd'hui, les règles sanitaires limitent le nombre de formés. Du coup, l'impact du revenu de formation, passé de 1 à 2 euros de l'heure en janvier 2021, n'a pas encore pu être mesuré. "Plus de la moitié des stagiaires ont un statut BIM. Des personnes qui ne mangent pas le matin, qui perdent leur logement ne peuvent pas s'investir dans leur formation", rappelle Olivia P'Tito qui espère que le revenu de 3 euros de l'heure pour la formation de métiers en pénurie sera instauré l'an prochain.

En parlant de métiers en pénurie, la construction bénéficiera bientôt d’un nouveau pôle formation emploi. "Le secteur de la construction passe encore peu via Actiris pour recruter. C’est tout l’enjeu de Construcity où l'on travaillera main dans la main avec eux pour capter toutes les offres d’emplois et anticiper les besoins à moyen terme. La stratégie "Rénolution" du gouvernement doit se traduire par de l’emploi pour les Bruxellois. On est capable de former à ces métiers-là, on est prêt et on ne demande que cela !", assure la directrice de Bruxelles Formation. Avec 724 stagiaires formés en 2020, le domaine de la construction figure sur le podium des formations qualifiantes, derrière l'informatique et le management.

En route vers Actiris?

Selon nos informations, Olivia P'Tito serait en bonne position pour remplacer Grégor Chapelle à la tête d'Actiris. L'intéressée ne fait aucun commentaire si ce n'est qu'il faudra vraisemblablement patienter jusqu'à la Toussaint pour connaître le résultat du processus de recrutement piloté par talent.brussels.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés