Publicité

Pierre Hermant à la tête de finance.brussels

©Dieter Telemans

L’ancien patron du Salon de l’auto a été désigné par le gouvernement bruxellois pour succéder à Serge Vilain à la direction de la SRIB. Il entrera en fonction le 1er août.

La décision est intervenue un peu plus tôt que prévu. Jeudi, le gouvernement bruxellois a décidé de nommer Pierre Hermant à la direction de la SRIB, le bras financier pour le soutien aux entreprises de la Région bruxelloise rebaptisé finance.brussels. Son historique patron, Serge Vilain, prendra sa retraite le 31 juillet, a annoncé le ministre de l’Economie Didier Gosuin (DéFI) après la réunion du gouvernement. Le nouveau directeur général prendra ses fonctions le 1er août. Cette nomination doit être confirmée, le 9 juillet prochain, par le conseil d’administration de l’institution.

"Durant mes 17 ans de carrière, je n’ai eu de cesse de valoriser Bruxelles et ses pépites."
Pierre Hermant
Futur directeur de finance.brussels

Âgé de 40 ans, Pierre Hermant est bien connu des milieux économiques. Il est titulaire d’un MBA de la Vlerick Business School et d’un master en finance and business performance management de HEC Paris. Il fut directeur général de la Febiac et de Brussels Expo. Il est actuellement partner chez Nova Reperta et membre du board des directeurs de Beci. Son passage à la FEB, où il s’est occupé des 175 ans la Belgique, et à la tête du Salon de l’auto lui a forgé une belle réputation.

Interrogé par L’Echo, l’heureux élu ne cache pas son enthousiasme. "Durant mes 17 ans de carrière, je n’ai eu de cesse de valoriser Bruxelles et ses pépites économiques, que ce soit en Belgique ou à l’étranger, explique-t-il. C’est aussi ce que je fais dans mes chroniques pour la RTBF. Je suis donc très honoré de pouvoir combiner ma passion pour le savoir-faire de ces pépites avec un accompagnement visant à combler les lacunes du marché dans cette fonction qui fait vraiment sens."

Bluffé par la procédure

Le futur patron de la SRIB, qui avait postulé sur les conseils de ses amis, précise être "bluffé" par la procédure menée en collaboration avec un opérateur privé et tranchant avec les habitudes politiques dans la capitale. "Je n’ai pas eu le moindre contact politique durant toute la procédure", affirme-t-il. "Robert Half, cabinet de chasseur de têtes spécialisé dans le recrutement de profils financiers, a été choisi dans le cadre d’un appel d’offres pour présélectionner 6 candidats, rappelle le ministre Gosuin. Parallèlement, un jury de cinq experts indépendants a été désigné pour rencontrer ces candidats. À l’issue de la procédure de recrutement, Pierre Hermant a été placé en première position."

Pierre Hermant précise qu’il développera sa stratégie pour finance.brussels avec les équipes en place et en collaboration étroite avec le conseil d’administration. Il évoque déjà une coordination efficace entre les talents des jeunes entreprises, leur hébergement et l’accompagnement financier qu’elles ne trouveraient pas ailleurs: "Le but est de créer de l’emploi."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés