Pro Bruxsel repart en campagne pour un modèle ultra-régionaliste

Pro Bruxsel qui s'était présentée pour la première fois aux élections régionales de juin 2009 prendra part au scrutin fédéral du 13 juin dans l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde, avec pour ambition de faire mieux que l'an dernier, lorsque 8.000 électeurs s'étaient prononcés en sa faveur. Thème central de la campagne précipitée: un renforcement de la Région bruxelloise tant en termes financier qu'institutionnel.

(Belga) - Pro Bruxsel qui présentait son programme vendredi est résolument favorable à la fin des Communautés et pour une reprise d'une série de compétences communautaires par non plus trois, mais quatre Régions, la quatrième étant territorialement créée dans les limites des communes actuelles de la Communauté germanophone.

Pro Bruxsel est favorable à un avenir commun avec les autres Régions si elles le souhaitent, et sans elles si elles n'en veulent pas.
Dans le modèle de Pro Bruxsel, la Chambre serait composée de représentants de la population de chaque Région, et le Sénat composé de représentants des Régions et, pour partie, de sénateurs élus de la circonscription fédérale. Chaque Région aurait sa capitale sur son territoire ce qui implique pour la Flandre, la nécessité de désigner une capitale sur le sien.

Pro Bruxsel entend aussi renforcer le caractère bilingue de Bruxelles notamment en matière d'enseignement.

La formation bruxelloise veut instaurer un régime de taxation des navetteurs pour financer les transports en commun et une perception de l'IPP sur le lieu du travail.

La liste sera emmenée par le président de la formation, Philippe Delstanche.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés