Salve de défections au MR bruxellois

Alain Destexhe a annoncé le 20 février dernier la constitution de listes à son nom, en dissidence au MR. ©BELGA

Trois élus locaux du MR rejoignent les listes d’Alain Destexhe. Eric Sax, ex-échevin ucclois démissionne du parti. Une concurrence à droite qui gagne en vigueur dans la capitale.

Trois élus MR ont décidé de rejoindre Alain Destexhe dans sa dissidence à la droite du Mouvement réformateur. Victoria de Vigneral et Aymeric de Lamotte, deux libéraux de Woluwe-Saint-Pierre, avaient critiqué très durement les pratiques du MR, leur ralliement, confirmé dans SudPresse mardi, ne surprendra donc pas grand monde chez les bleus.

Celui de Sophie François, ex-échevine MR à Uccle et figure locale, est sans doute plus inattendu. "À l’heure où le mot ‘démocratie’ est sur toutes les lèvres, à tous moments, la quasi-autoproclamation de Charles Michel comme nouveau président du MR, bafouant les règles internes que le parti s’est lui-même fixées en exerçant un cumul qu’il a toujours critiqué, est le signal de trop à la défaveur d’un parti que je ne reconnais plus", écrivait-elle sur Facebook lundi soir en annonçant sa démission du MR.

"Je n'ai plus confiance, il y a quelque chose qui est cassé"
Eric Sax
Conseiller communal à Uccle

"L’aveuglement du parti, son absence générale de remise en question, son inertie suite à l’échec des communales, son fonctionnement exclusivement centré sur des querelles de chefs et leurs perspectives de carrières, ont au fil du temps érodé ma confiance." "Le mouvement mis en place par Alain Destexhe et sa proposition d’y participer, arrivent au moment où les messages délivrés par la rue sont contradictoires, alors que les réponses proposées par l’ensemble des partis politiques restent confuses", ajoute-t-elle. Elle sera plus que probablement candidate à la Région bruxelloise sur la Liste Destexhe.

Plus libéral que jamais

Toujours à Uccle, le MR doit enregistrer une autre démission. Celle d’Eric Sax, échevin MR pendant plus de 30 ans et figure libérale du cru qui a signifié à sa locale, dirigée par le bourgmestre Boris Dilliès, qu’il siégerait désormais comme indépendant au conseil communal. Avec Sophie François, il avait critiqué le choix de l’alliance MR-Ecolo à Uccle au lendemain des communales et surtout la perte d’influence des libéraux à l’intérieur de la nouvelle majorité.

Il se dit écœuré par la façon dont il a été traité par son parti après la perte de son échevinat. "Je n’ai plus confiance, il y a quelque chose qui est cassé", confie-t-il en ajoutant que son choix n’avait rien à voir avec le fait qu’il ne fasse plus partie du collège ucclois. "Je reste plus libéral que jamais", assure-t-il. Eric Sax ne compte pas figurer sur une des Listes Destexhe mais indique qu’il soutient la plupart de ses idées.

Alain Destexhe a également confirmé le ralliement de l’Ixelloise Betty Dan-Faynsztein, engagée dans des associations comme radio Judaïca, le Cercle Ben Gourion et Contact J. 

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content