Trois parkings de dissuasion doivent encore sortir de terre

Le nouveau parking de dissuasion Ceria inauguré ce lundi. ©Photo News

La Région bruxelloise a inauguré ce lundi un nouveau parking de dissuasion près de la station de métro Ceria. Trois autres projets sont attendus d’ici 2022: les parkings de transit Stalle, Esplanade et Kraainem.

Les 1.300 places de stationnement que compte le nouveau parking de dissuasion Ceria étaient déjà accessibles aux automobilistes ce lundi matin lors de l’inauguration en présence des autorités publiques régionales et communales. Construit en un an grâce à un investissement régional de quelque 14 millions d’euros, ce parking de transit qui jouxte la station de métro du même nom propose également 300 places de parking sécurisées pour les deux-roues.

14 millions €
Le coût de construction du nouveau parking de dissuasion Ceria financé par la Région bruxelloise.
La création du Park & Ride Ceria s’inscrit dans la stratégie régionale de mobilité visant à construire des parkings aux lieux de correspondance entre les grands axes routiers et les transports en commun pour encourager les navetteurs à abandonner leurs véhicules à l’entrée de la capitale. Les tarifs sont d’ailleurs particulièrement attractifs pour les navetteurs qui paieront une cotisation de 5 euros par mois et 1 euro par jour de stationnement. Pour les utilisateurs occasionnels et les touristes, le forfait est de 3 euros pour la journée. Les Bruxellois pourront aussi utiliser le parking au besoin mais à un tarif normal, soit environ 1 euro par heure de stationnement.

Trois autres projets d’ici 2022

Dans son accord de majorité en début de législature, le gouvernement bruxellois de Rudi Vervoort (PS) avait annoncé la création de 10.000 nouvelles places de stationnement dans les parkings de transit. À une semaine des élections régionales, force est de constater que cet objectif est loin d’être atteint même si plusieurs projets sont sur les rails.

> Lire Les parkings de dissuasion viendront à qui sait attendre

La prochaine inauguration d’un parking de dissuasion est attendue du côté d’Uccle en 2020. De 340 places au compteur à l’heure actuelle, le parking Stalle en possédera 750 après les travaux. "Nous avons le certificat d’urbanisme et nous allons lancer un appel d’offres pour la construction cette semaine", précise le cabinet du ministre bruxellois des Travaux publics Pascal Smet (s.pa).

"À chaque fois, il fallait déposer une demande de permis, réaliser une enquête publique, intégrer les remarques. Ensuite, il y a le temps de la construction. Mais le mouvement est lancé et il faudra que le prochain gouvernement assure le suivi."
Porte-parole du ministre Smet

Si tout se passe bien, le parking Esplanade prévu le long de l’A12 sortira de terre l’année suivante. Pour ce Park & Ride de 1.800 places, le certificat d’urbanisme doit encore être délivré. L’agrandissement du parking Kraainem pourrait être réalisé d’ici 2022 selon le calendrier délivré par la Région. Fixé à 1.300, le nombre de places pourrait être revu à la baisse en fonction des résultats de l’étude d’incidences qui doit encore être menée.

Ce qui nous fera à l’arrivée un total d’environ 4.500 nouvelles places. L’opposition MR a épinglé à plusieurs reprises au cours de la législature la lenteur de ces projets. "À chaque fois, il fallait déposer une demande de permis, réaliser une enquête publique, intégrer les remarques.  Ensuite, il y a le temps de la construction. Mais le mouvement est lancé et il faudra que le prochain gouvernement assure le suivi", explique le porte-parole du ministre Smet. À plus long terme, d’autres parkings de transit pourraient voir le jour à Bordet, Herrmann-Debroux et sur le parking C.

©MEDIAFIN

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect