Un cadeau de près de 30 millions d'euros aux hôtels de la capitale

©Photo News

La Région bruxelloise va compenser pour les communes l’exonération de la "city tax" accordée aux hôtels.

L’exonération de la taxe d’hébergement touristique, plus connue sous le vocable anglais "city tax", aura un coût plus important que prévu pour le budget de la Région de Bruxelles-Capitale. Selon nos informations, la suppression de la taxe pour 13 mois, soit de janvier 2016 à février 2017, coûtera 28,9 millions d’euros au budget régional et non 22 millions comme évoqué initialement. C’est le montant que la Région va débourser pour compenser le manque à gagner pour les communes bruxelloises. Après les attentats du 22 mars, Bruxelles a persuadé les communes qui levaient la "city tax" jusqu’il y a peu de la geler pour aider le secteur hôtelier confronté à la désertion des touristes. La couverture initiale de 22 millions correspondait à la période de juin à décembre 2016. Elle a donc été étendue, d’où une facture plus élevée pour Bruxelles.

Pour persuader les communes de suivre leur geste en faveur des hôtels, les autorités bruxelloises leur ont fait part de leur volonté d’accélérer le processus visant à rendre la "city tax" régionale. La taxe communale était jugée illégale par des groupes hôteliers et attaquée en justice. Les communes avaient donc tout intérêt à suivre le deal proposé par l’exécutif bruxellois. Mais en échange, il fallait aussi garantir aux communes une compensation. "La compensation est une véritable bouffée d’oxygène pour les communes de même que la suppression de la taxe pour 13 mois va beaucoup aider le secteur hôtelier", nous a confié Rodolphe Van Weyenbergh, secrétaire général de la Brussels hôtels association (BHA).

Remboursement de la taxe

Les hôtels qui ont payé la taxe aux communes vont profiter d’un remboursement. C’est la teneur d’un courrier que l’échevin des Finances et du Tourisme à Bruxelles, Philippe Close (PS) et le bourgmestre Yvan Mayeur (PS) viennent d’envoyer aux responsables d’hôtel. "Nous avons le plaisir de vous informer que suite à la décision du conseil communal de ce 2/12/2016 approuvant le contrat entre la Région de Bruxelles-Capitale et la Ville de Bruxelles, la taxe sur les hébergements touristiques enrôlée entre janvier et avril 2016 vous sera remboursée intégralement. L’administration des finances travaillera d’arrache-pied ces prochaines semaines afin que la totalité des remboursements soit faite pour le 31/12/2016 au plus tard", lit-on dans le courrier du 12 décembre des deux édiles socialistes.

26,9 mios €
La nouvelle taxe régionale hôtel rapportera 26,9 millions d’euros aux communes dès 2017.

Le 23 décembre, le Parlement bruxellois a approuvé le texte régionalisant la taxe sur les hébergements touristiques. Dès le 1er février 2017, tous les établissements d’hébergement touristique paieront une taxe, même ceux qui étaient exemptés de la taxe communale (appart-hôtels, logement chez l’habitant, etc.). Elle est de 4 euros par chambre et par nuit à l’hôtel. Les terrains de camping et les lieux d’hébergement à domicile (Airbnb) paieront 3 euros. "La régionalisation de la taxe est une bonne chose, mais il faudra réinvestir une partie des recettes (50%) dans le circuit touristique comme c’est le cas à Amsterdam. Il faut aussi aider les petits hôtels qui avant payaient moins de 4 euros, alors que les grands hôtels payaient plus de 10 euros. Tout le monde est désormais logé à la même enseigne, ce qui augmente les charges sur les petits hôtels", plaide Eric Catry, vice-président et responsable de l’hébergement touristique de la Fédération Horeca. La nouvelle "taxe hôtel" rapportera 26,9 millions aux communes dès 2017.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés